Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  L’ Indicateur du Renouveau
Climat tendu

Le bilan des tueries du village d’Ogossagou est lourd : plus de 160 civils massacrés. Ce décompte macabre est la preuve que la situation prend une tournure purement ethnique. Qui est derrière ces massacres ? Difficile de dire qui en sont les vrais auteurs mais de réels soupçons pèsent sur la milice Dan Amassagou. Celle-ci pourtant décline toute responsabilité dans ce nième massacre qui vise la communauté peule.

Toutefois, quelques jours avant ces tueries, Dan Amassagou renouvelait sa volonté de mener des patrouilles. Un autre indice qui enfonce Dan Amassagou, c’est son rejet de la décision du gouvernement de le dissoudre et donc de se rebeller contre le pouvoir central. Suffisant pour dire que Dana Amassagou bénéficie de complicité dans l’ombre. Mais qui sont ses commanditaires ?

Il faut s’inquiéter tout de même de la posture adoptée par Ginna Dogon qui, dans un communiqué, ne laisse aucun doute sur son approbation de l’existence de cette milice. Pour Tabital Pulaku, cela ne fait l’ombre d’aucun doute.

Pour parer à toute éventualité, l’association est sur ses gardes et entend se défendre avec tous les moyens. Que fait l’Etat pour gérer la tension communautaire des deux parts ? Il annonce des enquêtes pour traquer les auteurs et commanditaires. C’est dans ce climat tendu que la Cour pénale internationale annonce sa venue au Mali. De Paris à Bamako en passant par New York, un doigt accusateur est pointé sur l’état qui a laissé pourrir la situation.

DAK
Le 27 Mars 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés