Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Commémoration de la journée de libération de la ville de « Kona » : l’Union des Journalistes pour...

Commémoration de la journée de libération de la ville de « Kona » : l’Union des Journalistes pour la Promotion de la Diplomatie au Mali(UJPDM) souhaite une célébration nationale

La salle de réunion de l’agence de communication (presta-com) a servi de cadre à la célébration du 11 janvier date anniversaire de la libération de la ville de Kona des mains des terroristes. Cette journée a été célébrée par l’Union des Journalistes pour la Promotion de la Diplomatie au Mali(UJPDM) à travers une conférence de presse animée par Amadou Mahamane Sangho. Il avait à ses côtés Cheick Oumar Coulibaly conseillé diplomatique de la primature, Amadou Bamba Niang directeur de publication du journal « Aujourd’hui » et spécialiste des questions sécuritaire.

Comme à l’accoutumé, l’Union des Journalistes pour la Promotion de la Diplomatie au Mali(UJPDM), célèbre le 11 janvier date commémorative de la libération de Kona. L’occasion est opportune pour cette union de rappelé les maliens, de la situation qu’a vécue l’armée malienne ce jour-ci, mais aussi et surtout de révéler la nécessité de l’intervention Française, ce jour « fatidique ».

Amadou Mahamane Sangho, président de (UJPDM), dans son intervention affirme que « Nu tété l’intervention de l’armée Française le sort du Mali allait basculer, car les narco-djihadistes ambitionnaient d’occuper tout le territoire du Mali ». C’ est pourquoi en guise d’un devoir de mémoire demandé aux autorités de célébré cette date comme elle se fait ailleurs.

Pour sa part Amadou Bamba Niang directeur de publication du journal « Aujourd’hui » et spécialiste des questions sécuritaire, a fait une récapitulatif sur l’historique de cette journée du 11 janvier 2013, ainsi que la coopération Franco-malienne. Selon lui, les narco-djihadistes, après avoir occupés Tombouctou, Gao et Kidal envahirent la ville de Kona. A cette période l’armée malienne n’était pas à mesure de faire face à cette attaque. Il a fallu l’intervention de l’armée Française « BARKHANE » à la demande du président malien Dioncounda Traoré à son homologue François Hollande.

Il ajoute que cette date marque une plaque tournante de la coopération militaire entre la France et le Mali. Cette coopération se manifeste par la formation des militaires Maliens, appui logistique lors des interventions…à ses dires cette coopération est nécessaire car le Mali, pays en voie de développement, n’a pas les moyens financiers d’équiper à hauteur de souhait ces militaires pour qu’ils pussent faire face aux menaces.

Bissidi Simpara

Bamako, le 11 Janvier 2019

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés