Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actualité
Commissaire de police Haï Dramé : Une étoile montante et une icône pour ses pairs

« Les chanceux, pour moi, ce sont ceux-là qui se préparent à saisir des opportunités. Je crois en la chance et je m’aperçois que plus je travaille, plus elle augmente ». Voilà clairement ce que pense le jeune Commissaire de police Haï Dramé de la vie. À seulement 31 ans, le Commissaire de police Haï Dramé est décrit comme une étoile montante et reconnu comme une icône pour ses pairs avec un parcours attrayant au sein de la police nationale.

Le jeune Commissaire de police Haï Dramé est natif de Missira, en commune II du district de Bamako. C’est en 2005-2006 qu’il a obtenu son baccalauréat en série Sciences humaines, au lycée Bouillagui Fadiga de Missira. Puis, en 2008-2009, il a décroché son Diplôme d’études universitaires générales en droit à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques (FSJP) et l’année suivante, c’est –à-dire de 2009-2010, il a eu sa Licence en droit public dans la même Faculté. C’est en 2010 qu’il a bouclé ses universitaires avec comme couronne la Maitrise en Droit Public interne.

Pour lui, « l’échec c’est seulement l’opportunité de recommencer d’une façon plus intelligente ». Donc, après ces études, et ayant comme loisirs ou centre d’intérêt la formations, le sport, la musique, la lecture, la vie associative, le voyage et toujours avide d’apprendre plus, le jeune Dramé tente plusieurs fois le concours d’entrée à la police sans être découragé. Mais, c’est en 2009-2010, qu’il est déclaré admis dans le rang des sous-officiers. Il décide de se présenter en 2017 au concours professionnel d’accès au corps des Commissaires de police. A l’issue des épreuves, il passe et rentre à l’école de police comme élève commissaire pour terminer en 2018.

Au cours de sa courte carrière professionnelle, il a servi dans les services ci-après : 2012- 2016, Groupement Mobile de Sécurité Maintien d’Ordre avec comme mission « Elément de maintien dans la compagnie, désignateur et formateur assistant ». Puis, il est mis à la disposition auprès de UNPOL comme formateur relais.

« Quand on vous demande si vous êtes capable de faire un travail, répondez : « bien sûr, je peux » ! Puis débrouillez-vous pour y arriver », c’est avec cette philosophie qu’il travaille. C’est pourquoi, en 2016- 2017, il passe au test et est affecté à la Brigade Spéciale d’Intervention (BSI). Là-bas, il avait comme responsabilité de formateur à la Cellule de Formation de la Brigade en GTPI et PHP et après, il est mis à la disposition de la Cellule de coordination de la protection des hautes personnalités du ministère de la Sécurité comme formateur et coordinateur des activités de formation en protection des hautes personnalités.

Ainsi, en mars 2017-2018, il est affecté au ministère de Sécurité et de la Protection civile avec comme tâche la planification et la coordination des activités de formation continue des agents de protection rapprochée des départements ministériels (Police-Gendarmerie-Garde), et Coordinateur des activités de protection des hautes personnalités lors des sommets et autres activités de grande envergure.

De mars 2019 à nos jours, Commissaire de police à la Direction de la Formation de la Police Nationale, précisément à la Division Formation Continue, comme Chef de section des stages. Ce présent poste de responsabilité dont il gère depuis, il s’emploie comme mission avec le chef de la Division, planifier et coordonner les stages de formation de la Police.

Egalement comme expérience professionnelle dans le domaine de la formation continue, le Commissaire de police Haï Dramé engrange d’autres backgrounds que les tous policiers désirent avoir. Il fut en effet Co-animateur des formations à l’Ecole de maintien de la paix sur les cours UN CIMIC, connaissances fondamentales sur les opérations de soutien à la paix (EMIA EMP). Toujours dans la même vaine, il a été Co-animateur de la formation des 700 agents de protection rapprochée pour la sécurisation des personnalités chefs d’État et de gouvernement du sommet Afrique France de Bamako 2017 (Police-Gendarmerie-Garde), avant de participer aux séminaires sur les réformes du secteur de la sécurité au Mali.

Excellent jeune commissaire de police apprécié par les siens. Il demeure un précieux guide et un conseiller privilégié de toute la jeune génération de la police malienne. Poursuivant son petit bonhomme de chemin, il participe aussi à plusieurs stages de formation dont le Stage de formation des formateurs spécialisés en octobre et novembre 2015 avec la Minusma, où il a bouclé cette séance avec un certificat ; le Stage de Formation des formateurs en protection des hautes personnalités PHP 2015 avec la Minusma ; Co-animateur de la formation mixte Police, Gendarmerie, Garde à Gao 2014, 2015 en gestes techniques professionnels ; Stage de formation en Droit International Humanitaire en 2014 avec la Minusma qui a pris fin sur la remise d’une attestation ; Stage de formation des formateurs en techniques de communication pédagogiquement efficace en novembre et décembre 2013, à la suite de laquelle il est remercié avec une attestation.

Comme le disait l’autre : « l’ambitieux gravit un escalier sans fin ». Cela témoigne l’ascension fulgurante du commissaire de police Haï Dramé. De stage en stage, il démarre en 2013 le Stage de formation des moniteurs en gestes techniques professionnels d’intervention, un stage qui a été sanctionné aussi par une attestation. C’est ainsi que depuis 2015, il est formateur auprès de UNPOL. De 2014 à 2017, Co-animateur de formation avec UNPOL dans les unités comme la Brigade anti-criminalité, Brigade spéciale d’intervention, Groupement Mobile de Sécurité, maintien d’ordre, tous les commissariats de police de Bamako, Sikasso, Kayes et Gao en plus des formations mixtes avec la garde et la gendarmerie qui a été couronné par une attestation en intervention, armement, droit de l’homme…

Parlant et écrivant le français, l’anglais et le Bambara de façon excellente, le commissaire de police Haï Dramé séduit aujourd’hui plus d’un au sein de la police avec l’obtention de plusieurs diplômes professionnels. Parmi lesquels, en 2011, il a décroché successivement une attestation en Self défense « Krav –Maga » niveau supérieur, un Diplôme de Formation militaire commune de base et un Diplôme de l’école nationale de police du Mali (sous-officiers). En plus de ceux-là, depuis 2013, il est titulaire d’un Brevet de moniteur en gestes techniques en intervention professionnelle. Après quoi, de 2014 à nos jours, il est Formateur-Instructeur non permanent à l’Ecole Nationale de Police et Formateur aux activités Jeunesse – Sécurité et citoyenneté.

Quant aux certificats, il en dispose autant que possible. Il empoche aujourd’hui le Certificat de formation des formateurs en emploi de la force et utilisation des armes à feu (CICR), le Certificat de Formateur Spécialisé des unités d’intervention Minusma, le Certificat de Formation de la Police des Nations unies UNPOL-EMP Bamako, le Certificat de Formation des formateurs en Protection des Hautes Personnalités. Ces certificats ont été acquis successivement en 2015, 2016 et 2017.

Ensuite, en 2017, il s’est vu décerné un Certificat UNITAR (Institut de formation des Nations unies pour la formation et la recherche) de formation des formateurs des unités de Police constituée des Nations unies FPU (EMP) et 2018, un Diplôme de l’école de Police Cycle Commissaire. Ayant toujours le souci de parfaire son parcours dans la police, il obtient en 2019 successivement trois certificats qui sont : le Certificat de formation en « Dimensions Juridiques de l’utilisation de la force dans le temps et dans l’avenir » au Centre de Sécurité de Politique de Genève (Suisse) ; Stage sur les questions de formation et sport en Algérie et le Certificat labélisé de formation dans la Coordination civilo-militaire des Nations Unies. Et déjà pour cette année 2020, à partir du 23 février 2020, il s’en va à Yaoundé, au Cameroun, pour une formation de six mois dans la prestigieuse école d’Etat-major des forces de sécurité (DEMFS), niveau secondaire. Là aussi, il terminera cette école avec un Diplôme d’Etat-major des forces de Sécurité (DEMFS).

En ce qui concerne ses autres compétences et activités extra-professionnelles, le jeune commissaire de police Haï Dramé en a autant. Il a au cours de ses études universitaires accumulé des connaissances dans plusieurs domaines en matière de droit en général et de police : la Police de proximité, le leadership et commandement, le Droit administratif et le Droit international humanitaire. En outre, au cours de ses activités, il a acquis des expériences dans les domaines de la vie active comme un ancien membre de la Commission administrative paritaire de la Police nationale du Mali, Président de la Commission Protocole et Sécurité du Conseil National de la Jeunesse, 1er Vice-président du Conseil communal de la jeunesse commune II, Président de la Commission Sécurité de l’organisation des Vacances citoyennes 2014 et enfin, Président de la Commission Sécurité de l’organisation des Vacances citoyennes 2015-2016. Il maitrise l’outil informatique parfaitement comme l’exige son poste.

De passage de son service à son domicile, ses connaissances témoignent que l’homme est humble, modeste, courageux et surtout assidu dans le travail. Par exemple, son chef hiérarchique à la direction générale de la police nationale (DGPN), le contrôleur général Mamy Sylla a décrit le commissaire Dramé comme un jeune commissaire à tous les atouts. « Je vous assure sincèrement qu’avec Haï ma relève est assurée. Je suis fier de lui sans fausse modestie… », a-t-il ajouté. Ses parents, amis et collaborateurs affirment qu’il est un Messie. Selon eux, avec un jeune âgé de 31 ans et un tel grade, mais il resté toujours courtois. Signalons que le jeune Commissaire de police s’en va à Yaoundé, au Cameroun, pour une formation de six mois dans la prestigieuse école d’Etat-major des forces de Sécurité (DEMFS), niveau secondaire, le dimanche prochain.

Ousmane Diakité
Le Soleil Hebdo du 21 Février 2020

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés