Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  22 Septembre (hebdo du lundi)
Condamnation de Bouba Fané et Abdoul Niang : L’épilogue d’un feuilleton judiciaire

Les deux activistes Bouba Fané et Abdoul Niang ont été condamnés à 2 ans de prison ferme, le jeudi dernier par le tribunal de la grande instance de la commune 5. Ils sont poursuivis pour outrage au magistrats, suite à une plainte des deux grands syndicats de la magistrature, le Syndicat autonome de la magistrature (Sam) et le Syndicat libre de la magistrature (SILMA). Après le verdict, les activistes ont été conduits à la Maison centrale d’arrêt de Bamako.

Les faits remontent en fin Septembre, après l’arrestation de Bakary Togola. Les deux activistes réalisaient des vidéos dans lesquelles, ils fustigeaient la justice malienne en général et le procureur du pôle économique et le ministre Malick Coulibaly en particulier. Au début du mois d’octobre, ils ont été interpellés et écoutés par la Brigade invesgation judiciaire (BIJ) pendant quelques heures avant d’être relâchés.

On se rappelle qu’en mi-octobre, ils avaient été auditionnés par le procureur près du tribunal de grande instance de la Commune V qui avait fixé l’audience au 31 octobre 2019.

Devant la barre, les deux activistes ont nié les faits à eux reprochés et dit n’avoir jamais proféré de tels propos à l’égard des magistrats.

Mais les preuves de leur culpabilité étaient déjà établies avec les vidéos mises en scène. En tout cas, la justice malienne entend travailler ,afin que le respect des institutions et les personnalités soient une réalité désormais au Mali.

En attendant, Bouba Fané et Abdoul Niang méditent sur leur sort à la Maison centrale d’arrêt de Bamako-Coura.

SeydouDiamoutene
Le 04 Novembre 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés