Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Conflit entre les communautés Tormoz et Ouladi -Ich : Le ministre de la...

Conflit entre les communautés Tormoz et Ouladi -Ich : Le ministre de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation invite les protagonistes à la raison.

Le ministre de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation nationale Lassine Bouaré a présidé l’ouverture de la rencontre de médiation entre les communautés Tormoz et celle d’Ouladi-Ich.il avait à ses côtés le porte-parole de la communauté Tormoz Mohamed Ould Ely, et le porte-parole de la communauté Ouladi-Ich Mohamed Ould Tidiani. C’était le jeudi 18 juillet 2019 à la Maison des ainés.

L’objectif de cette rencontre de deux jours était la recherche de solution au conflit qui oppose les communautés Tormoz et Ouladi-Ich.

Le conflit qui règne au sein de ces communautés remonte à la période de la crise sécuritaire de 2012. La communauté Tormoz accuse la communauté Ouladi-Ich d’instaurer le dictat sur les autres communautés à Lerneb un village situé dans la commune de Tilemsi dans la cercle de Goundam.

Le porte-parole de la communauté Tormoz Mohamed Ould Ely dans son intervention a fait le récit du conflit qui oppose les deux communautés. Selon ses dires, tout à commencer avec l’irruption de Mahmoud Ould Jaiid chef de base du MAA plateforme et ses éléments dans le village de Lerneb en 2012. Ce dernier et ces éléments chassés d’Inkhalil à la frontière algérienne font subir un dictat aux habitants de Lerneb. Dès son arrivé dans le village de Lerneb il a fait de l’école du village sa base militaire. Le porte-parole de Tormoz indique que Mahamoud Ould Jaiid a instauré une taxe sur tous les véhicules de passage dont le montant varie entre 5 000 à 10 000fcfa selon la charge du véhicule. La vente des parcelles, les taxes sur le bétail, les boutiques, les stands….. En plus de ce qui précède, M.Jaiid et ses éléments se sont accaparés de la gestion du forage et de centre de santé fixant ainsi le prix du baril d’eau à 500fcfa et le prix d’un sérum glucose à 10 000fcfa a affirmé le porte-parole de tormoz. Toutes les actions humanitaires au profit des populations sont détournées par M.Jaiid a ajouté le porte-parole de Tormoz. Le conflit qui a éclaté entre ces deux communautés prend son essence dans la flagellation d’un habitant de Lerneb le jour de la foire hebdomadaire par le chef M.Jaiid le lundi 8 juin 2019.

Quant au porte-parole de Ouladi-Ich , Mohamed Ould Tidiani dans son intervention a nié toutes les accusations faites par le porte-parole de Tormoz. Selon ses dires, ce sont les habitants de Lerneb eux-mêmes qui ont décidé de payer une somme de 5000 fcfa en guise de taxe en contrepartie d’une protection de Mohamoud Ould Jaiid. Le village de Lerneb est le village le plus sécurisé de la Région de Tombouctou a conclu le porte-parole de Ouladi-Ich Mohamed Ould Tidiane.

Pour sa part, le ministre de la paix et de la réconciliation nationale Lassine Bouaré a invité les deux protagonistes à cultiver l’esprit de paix et du vivre ensemble. cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation invite les protagonistes à la raison.

Le ministre de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation nationale Lassine Bouaré a présidé l’ouverture de la rencontre de médiation entre les communautés Tormoz et celle d’Ouladi-Ich.il avait à ses côtés le porte-parole de la communauté Tormoz Mohamed Ould Ely, et le porte-parole de la communauté Ouladi-Ich Mohamed Ould Tidiani. C’était le jeudi 18 juillet 2019 à la Maison des ainés.

L’objectif de cette rencontre de deux jours était la recherche de solution au conflit qui oppose les communautés Tormoz et Ouladi-Ich.

Le conflit qui règne au sein de ces communautés remonte à la période de la crise sécuritaire de 2012. La communauté Tormoz accuse la communauté Ouladi-Ich d’instaurer le dictat sur les autres communautés à Lerneb un village situé dans la commune de Tilemsi dans la cercle de Goundam.

Le porte-parole de la communauté Tormoz Mohamed Ould Ely dans son intervention a fait le récit du conflit qui oppose les deux communautés. Selon ses dires, tout à commencer avec l’irruption de Mahmoud Ould Jaiid chef de base du MAA plateforme et ses éléments dans le village de Lerneb en 2012. Ce dernier et ces éléments chassés d’Inkhalil à la frontière algérienne font subir un dictat aux habitants de Lerneb. Dès son arrivé dans le village de Lerneb il a fait de l’école du village sa base militaire. Le porte-parole de Tormoz indique que Mahamoud Ould Jaiid a instauré une taxe sur tous les véhicules de passage dont le montant varie entre 5 000 à 10 000fcfa selon la charge du véhicule. La vente des parcelles, les taxes sur le bétail, les boutiques, les stands….. En plus de ce qui précède, M.Jaiid et ses éléments se sont accaparés de la gestion du forage et de centre de santé fixant ainsi le prix du baril d’eau à 500fcfa et le prix d’un sérum glucose à 10 000fcfa a affirmé le porte-parole de tormoz. Toutes les actions humanitaires au profit des populations sont détournées par M.Jaiid a ajouté le porte-parole de Tormoz. Le conflit qui a éclaté entre ces deux communautés prend son essence dans la flagellation d’un habitant de Lerneb le jour de la foire hebdomadaire par le chef M.Jaiid le lundi 8 juin 2019.

Quant au porte-parole de Ouladi-Ich , Mohamed Ould Tidiani dans son intervention a nié toutes les accusations faites par le porte-parole de Tormoz. Selon ses dires, ce sont les habitants de Lerneb eux-mêmes qui ont décidé de payer une somme de 5000 fcfa en guise de taxe en contrepartie d’une protection de Mohamoud Ould Jaiid. Le village de Lerneb est le village le plus sécurisé de la Région de Tombouctou a conclu le porte-parole de Ouladi-Ich Mohamed Ould Tidiane.

Pour sa part, le ministre de la paix et de la réconciliation nationale Lassine Bouaré a invité les deux protagonistes à cultiver l’esprit de paix et du vivre ensemble.

Bissidi Simpara
Bamako, le 18 Juillet 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés