Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
Conservatoire BALLA FASSEKE KOUYATE : Plusieurs activités au menu de la journée portes ouvertes

.Cette journée portes-ouvertes couplée à la rentrée académique 2018-2019 a été marquée par la projection des vidéos réalisées par les étudiants de la section multimédia, des prestations de musiques moderne et traditionnelle, des scènes chorégraphiques, des expositions et une soirée dansante.

La journée portes-ouvertes couplée à la rentrée académique 2018-2019 du Conservatoire des arts et métiers multimédia Balla Fasséké Kouyaté (CAMM-BFK) s’est déroulée hier, en présence du ministre de la Culture, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo et son collègue de l’Education nationale, Pr. Abinou Témé.

Crée par la Loi N° 03-013/P-RM du 14 juillet 2003, le Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia, Balla Fasséké Kouyaté est depuis 2013, un établissement d’enseignement supérieur qui assure l’approfondissement de la formation artistique et professionnelle des créateurs dans le domaine des arts plastiques, de la musique, de la danse, du théâtre, des métiers multimédia, du design et de l’ingénierie culturelle. Il contribue à l’amplification du rayonnement culturel du Mali à travers la formation des entrepreneurs culturels audacieux et créatifs, capables de mettre en valeur nos ressources culturelles.

Cette journée portes-ouvertes couplée à la rentrée académique 2018-2019 a été marquée par la projection des vidéos réalisées par les étudiants de la section multimédia, des prestations de musiques moderne et traditionnelle, des scènes chorégraphiques, des expositions et une soirée dansante.

Au nom des étudiants, le secrétaire général du conservatoire a plaidé pour que la direction de l’établissement donne l’opportunité aux brillants étudiants de la licence de poursuivre leur Master gratuitement. Il a également demandé l’organisation des voyages d’études, la semaine de l’étudiant et un festival piloté par le conservatoire pour valoriser le savoir-faire des étudiants.

Pour le ministre de la Culture, la mission qui a été assignée à son département par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, est justement conforme à cette vision : faire de la renaissance culturelle un levier de paix et de progrès économique et social. Selon elle, cette mission, qui consiste à explorer le patrimoine culturel national pour comprendre les enjeux présents et mieux appréhender le futur, est au cœur de l’ensemble des politiques culturelles menées par la République du Mali depuis des décennies, remonte à l’indépendance du Mali.

A en croire le ministre, un autre acquis majeur, qui traduit en acte concret l’ambition du gouvernement du Mali de faire de la culture un des leviers du développement de notre pays, est l’application, depuis le 1er juin 2017, de la loi fixant les propriétés littéraires et artistiques, qui permettra aux artistes, enfin, de vivre décemment et dignement de leur travail, et de bénéficier d’une couverture sociale et sanitaire.

N’Diaye Ramatoulaye Diallo a aussi signalé que cette journée portes ouvertes est le lieu de fixer un cap, et de mobiliser toutes les volontés pour réaliser le potentiel de cet établissement : "L’enjeu du Conservatoire, tel qu’il ressort du programme du gouvernement, est de doter le Mali de professionnels dans les métiers de la culture, capables de valoriser notre patrimoine culturel à travers les industries créatives en faisant du conservatoire un véritable outil pour le développement des industries culturelles à tous les niveaux de la chaîne". Il s’agit entre autres, de la protection et de la mise en valeur du patrimoine culturel, du développement des infrastructures culturelles, de l’élaboration d’un programme d’éducation artistique et culturelle, de la professionnalisation de la gestion des activités culturelles et tout cela soutenu par une bonne gouvernance.

Y. Doumbia
L’Indicateur du Renouveau du 17 Octobre 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés