Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actualité
Convergence des Forces républicaines : Une mobilisation pour se déshabiller soi-même

Un front hâtivement constitué pour faire effet de mode, c’est cela la C.F.R. (Convergence des Forces Républicaines) qui prétend défendre le président et les institutions de la République. Mais le regroupement a tout l’air d’un épouvantail inutile.

Le meeting préparatoire que cette pléiade a organisé ce jeudi, 25 juin, au Palais des sports de Bamako a montré toute la faiblesse des partisans du Président Ibrahim Boubacar Keïta. Des lilliputiens inorganisés et sans arguments solides n’ont pu remplir la salle de 5.000 places de l’enceinte malgré une ahurissante débauche d’argent et de bons d’essence distribués à de jeunes motocyclistes qui en demandaient davantage. Triste spectacle animé dans une belle pagaille par des gens immatures transportés sur les lieux par des dizaines de Sotramas et autres engins à deux roues. Grâce aux médias qui ont relaté l’événement en direct, tout le Mali et le monde entier ont pu constater qu’en lieu et place des citoyens conscients, ce sont plutôt des flopées d’enfants qui ont été acheminées pour une cause impossible et qui ne se gênaient d’ailleurs pas de montrer leur joie pour les 2.000 fcfa ou 5.000 fcfa qu’ils ont reçus.

Ceux qui sont à la base de cette affaire se croyaient des géants, ils se sont révélés n’être que de nains politiciens sans vue et sans vision. Ce sont pourtant les mêmes qui, avant le 05 juin, avaient ameuté l’opinion publique nationale et internationale qu’ils s’opposeront résolument à la mobilisation citoyenne de ce qui deviendra le M5-RFP. Pour cela, ils ont distillé d’horribles mensonges tendant à faire croire qu’ils avaient les preuves irréfutables que la contestation populaire allait larguer sur Bamako des hordes de djihadistes et de Mercenaires pour déstabiliser les institutions. À deux jours de l’évènement, ils ont battu en retraite prétextant que le président IBK est opposé à ce qu’ils mobilisent leurs légions supposées efficaces en les exposant au coronavirus. Ils ont à nouveau entretenu la même illusion quant au rassemblement citoyen du 19 juin, pour encore faire profil bas.

Est-ce à comprendre que leur sortie du samedi prochain, 27 juin, a l’aval du Président Ibrahim Boubacar Keïta qui ne se soucierait plus de Covid-19 pour ses ouailles ? Ils ont en tout cas raté leur réunion préparatoire durant laquelle, en dehors des cris et des slogans naturellement propagandistes, aucun message consistant n’a pu être délivré. Au sortir, beaucoup d’entre eux, voire les gosses en atmosphère de récréation, se demandaient s’il ne fallait pas, une fois de plus, renoncer à manifester ce samedi. “Ce serait bête de se faire déshabiller devant tout le Mali. Si je dois sortir absolument, ma famille restera en tout cas à la maison”, fulmine l’un d’entre eux.

Mais le problème est que ces plaisantins de la République n’ont cure ni des regards moqueurs que le peuple porte sur eux, ni de la honte qui doit être la leur à cause de leurs multiples mensonges. Qu’à cela ne tienne, en ces temps d’appareils sophistiqués de filmage er de réseaux sociaux, comment peuvent-ils être aussi naïfs de ne pas savoir que leurs distributions d’argent et de bons d’essence soient partout publiées ? Autre question : combien de citoyens comptent-ils mobiliser par cette méthode éhontée ? On peut parier qu’en leur âme et consciences, ils savent pertinemment qu’ils ne pourront jamais mobiliser le millième de ce que peuvent l’imam Mahmoud Dicko et le M5-RFP, même si le régime obligeait tous les agents de la présidence de la République, tous les ministres, leurs épouses, maris, enfants, grands-pères, grand-mères, moutons, coqs… Il faut respecter l’État et la quiétude des citoyens.

Amadou N’Fa Diallo, Convergence des Forces républicaines
L’Aube du 29 Juin 2020

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés