Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sport
Coupe du monde des clubs : Liverpool sur le toit du monde

Après la Ligue européenne des Champions, la Super Coupe d’Europe, Liverpool a ajouté un autre trophée à son armoire à trophées le samedi 21 décembre. Les Reds se sont adjugé de la Coupe du monde des Qatar 2019 en battant en finale les Brésiliens de Flamengo sur une réalisation du Brésilien Firmino lors de la prolongation. C’est le premier titre de Liverpool dans cette compétition dont il avait perdu la finale en 2005. 19 ans après, l’année 2019 aura donc été la bonne.

Liverpool est le nouveau champion du monde des clubs ! Comme en demi-finale, Roberto Firmino a endossé le costume de héros. La décision s’est faite en prolongation, les deux équipes n’ayant pu se départager à l’issue des 90 minutes. Comme en demi-finale, c’est Roberto Firmino qui a fait pencher la balance côté anglais.

Une différence a pourtant failli se faire dès la première minute de jeu ! Superbement servi par Trent Alexander-Arnold, l’attaquant brésilien des Reds a une occasion en or de trouver l’ouverture. Mais il a manqué sa tentative sous la pression de la défense brésilienne. Il saura se rattraper plus tard…

En attendant, c’est Flamengo qui a profité de l’aubaine en se montrant l’équipe la plus dangereuse durant la première période sous la houlette d’un Bruno Henrique menaçant à défaut d’être décisif. La mi-temps a fait du bien aux joueurs de Jürgen Klopp, plus entreprenants après la pause. Et c’est encore Firmino qui donne des sueurs froides au Mengao en frappant le poteau. Flamengo a eu du répondant, mais pas plus d’adresse dans le dernier geste à l’image de l’arrêt d’Alisson face à Gabriel Barbosa suite à une erreur de Trent-Arnold.

Alors qu’on approchait de la fin du temps réglementaire, Jordan Henderson puis Sadio Mané ont eu tour à tour deux occasions franches de faire plier le Fla, mais le gardien Diego Alves les a spectaculairement contrariés. Il n’a en revanche rien pu faire sur le tir de Firmino dans la prolongation…

Le Brésilien a ainsi privé ses compatriotes de Flamengo d’un quadruplé historique, offrant aux Reds leur premier sacre en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA.

Dix-huit fois champion d’Angleterre et six fois champion d’Europe, Liverpool, l’un des clubs les plus prestigieux de la planète football, n’avait jamais été champion du monde. C’est désormais chose faite suite à la victoire de 1-0 samedi sur Flamengo au Qatar. Cette performance inédite a été réalisée sous la houlette du technicien Allemand Jûrgen Klopp. Après ce sacre, il avait du mal à décrire ses émotions. “Dans des moments comme celui-ci, j’ai du mal à trouver les bons mots pour décrire mon respect pour les garçons. C’est incroyable. Ce fut une performance incroyable contre un très bon adversaire. J’ai vu tellement de bonnes performances sensationnelles. L’ambiance était géniale et Flamengo devrait être fier de son équipe mais je pense que nous méritions la victoire. Nous étions la meilleure équipe “, a laissé entendre Klopp.

Le Groupe d’étude technique de la FIFA a décerné le Ballon d’Or à Mohamed Salah. L’Egyptien a été le grand artisan du sacre de son club. Il s’est tout d’abord fendu d’une magnifique passe décisive pour Naby Keita dès l’entrée en lice des Reds. Il a ainsi prouvé qu’il n’était pas qu’un simple buteur, mais qu’il pouvait aussi se mettre au service de ses coéquipiers. Ses accélérations ont posé d’énormes problèmes à ses adversaires, contre Monterrey en demi-finale comme face à Flamengo en finale. S’il n’a pas lui-même trouvé le chemin des filets, ses prestations ont fait de lui le Ballon d’Or du tournoi.

L’Espérance Sportive de Tunis quitte également le Qatar sur une note positive. En terminant cinquièmes, les champions d’Afrique ont égalé leur meilleure performance. Leur succès de 6-2 sur Al Sadd leur permet également d’ajouter deux records à leur tableau de chasse : celui du plus grand nombre de buts d’une même équipe en Coupe du Monde des Clubs et celui du match le plus prolifique, ex aequo.

Les récompenses :

Ballon d’Or Adidas et Joueur du Tournoi Alibaba Cloud : Mohamed Salah (Liverpool)

Ballon d’Argent Adidas : Bruno Henrique (Flamengo)

Ballon de Bronze adidas : Carlos Eduardo (Al Hilal)

Prix du Fair-play de la FIFA : Espérance Sportive de Tunis

Le Mali Tribune du 24 Décembre 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés