Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Cour Constitutionnelle : Entre l’exigence d’Indépendance et d’amitié

La proclamation des Résultats définitifs du 2ème tour des élections législatives par la Cour Constitutionnelle est à l’origine du désordre créé par endroits dans notre pays. Les électeurs, convaincus de mettre les bulletins dans les Urnes en faveur de leurs candidats respectifs crient à la manipulation des chiffres par la Cour Constitutionnelle.

Sans ambages, ils accusent la Présidente Manassa Danioko de favoritisme et d’être au Service des tenants du pouvoir. Manipuler les résultats pour renverser la tendance et « nommer » certains députés. C’est ce qu’on reproche plus aux Sages de la Cour Constitutionnelle. Si rien n’est fait pour stopper les manifestations qui débordent déjà, tout peut arriver, même un Coup d’Etat. A bon entendeur, salut !

Chaine de solidarité : Le Haut Conseil Islamique fait don aux militaires et à l’IMAMA

15 millions de nos francs. C’est la valeur de don et chèque remis à l’IMAMA et à l’armée malienne. La cérémonie a réuni au siège du Haut Conseil Islamique, outre les dirigeants de l’Institution avec en tête Seid Chérif Ousmane Madani Haïdara, autorités militaires et responsables de l’IMAMA.

Actualité oblige ! Dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la maladie à Coronavirus, le Haut Conseil Islamique a remis des Kits sanitaires aux imams du Mali d’une valeur de 5 millions de francs CFA.

Par ailleurs, en soutien à l’armée, principalement le contingent de Mopti, des vivres d’une valeur de 5 millions plus 5 millions de chèque ont été remis à la Représentante du Fonds de Solidarité de l’Armée. Les bénéficiaires ont salué à sa juste valeur ce geste de solidarité du Président Seid Chérif Ousmane Haïdara du Haut Conseil Islamique. Une véritable chaine de solidarité.

Couvre-Feu : L’Association des Hôteliers-restaurateurs dans le Creux de la Vague

La maladie à Coronavirus à tendance à devenir un couteau à double tranchant. D’un côté la pandémie est crainte, de l’autre, ses répercussions immédiates sur l’économie et des activités génératrices de revenus est à l’origine d’une « crise alimentaire ». Voilà pourquoi, depuis l’instauration du Couvre-Feu par décret, les hôteliers-Restaurateurs n’arrivent plus à assurer le quotidien à fortiori faire face aux charges fixes, notamment la location et charges locatives. D’où la colère de l’Association des Hôteliers Restaurateurs, dont les adhérents peinent désormais à manger trois fois par jour. Voilà pourquoi, elle (Association des Hôteliers-Restaurateurs) demande la Clémence de l’Etat pour juste avoir à manger seulement trois fois par jour. Sacré Coronavirus, quand tu nous affame !

Rassemblées par S. KONE
Le Progrès du 07 Mai 2020

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés