Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Crise multidimensionnelle au Mali : La plateforme Espoir Mali Kura-Cmas-Fsd exige la démission du président IBK

La plateforme politique Malikura-Cmas-Fsd a animé ce samedi 30 mai 2020, une conférence de presse au siège du parti Cmas sis à Magnambougou Faso-Kanu. Les conférenciers le Dr. Choguel Kokala Maïga du Fsd, Cheick Oumar Sissoko d’Espoir Malikura et Issa Kaou Djim de la Cmas ont annoncé une grande mobilisation le 5 juin prochain à 14 heures à la place de l’indépendance avec une seule exigence la démission du Président Ibrahim Boubacar Kéïta.

Le président du parti du Mouvement patriotique pour le renouveau (Mpr) Dr. Choguel Kokala Maïga représentant le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) s’est dit convaincu que la date du 30 mai 2020 sera gravée en lettre d’or dans la longue et glorieuse histoire du peuple malien. « Nous voulons qu’à partir de ce jour, qu’il ait un nouveau contrat politique, social entre le peuple malien et tout ce qui exerce une partie de responsabilité politique à la société civile en passant par les organisations non gouvernementales qui fédèrent en leur sein et cristallisent les sentiments et les espoirs du peuple malien », a-t-il fait savoir le Dr. Choguel Kokala Maïga donnant le ton de la conférence.

A la suite du Dr. Choguel Kokala Maïga, l’ancien ministre de la culture Cheick Oumar Sissoko représentant le mouvement Espoir Mali-kura (EMK) a fait la lecture de la déclaration issue de la réunion entre l’Espoir Malikura-Cmas-Fsd tenue le 26 mai 2020. Cette rencontre tripartite selon le conférencier ouvre la voie à l’unité d’actions des forces patriotiques. Pour cause, la gestion catastrophique actuelle livre notre peuple à la fatalité notamment à travers la gestion catastrophique de la crise multidimensionnelle au Mali ; des atteintes à la souveraineté et à l’intégrité territoriale du pays ; une armée laissée à l’abandon ; la remise en cause des valeurs et principes de la République ; les droits et libertés individuels et collectifs en péril ; l’abandon des secteurs clefs de l’activité socioéconomique et l’impasse d’une voie électorale désormais hypothéquée, a-t-il fait somme Cheick Oumar Sissoko des maux dont souffrent le régime d’Ibrahim Boubacar Kéïta.

Au regard de ce qui précède et de l’impérieuse nécessité de sauver le pays d’un péril certain, les trois organisations ont décidé de lancer un appel patriotique à tous les maliens, de l’intérieur et de la diaspora. Il s’agira entre autres pour une grande mobilisation pour le sursaut national face à une gouvernance chaotique et prédatrice, au risque de partition du pays, aux atteintes graves aux principes républicains et démocratiques, notamment à la confiscation du vote des citoyens ; la reconstruction des forces armées et de sécurité, mieux recrutées, mieux formées et mieux équipées digne d’un Etat protecteur de ses citoyens et des institutions ; la préservation de l’intégrité territoriale du Mali, son unité et le plein exercice de sa souveraineté sur toute l’entendue du territoire national ; la mise en œuvre de toutes les actions nécessaires pour la libération de l’honorable Soumaïla Cissé chef de file de l’opposition républicaine, et de toutes les personnes enlevées et injustement privées de leur liberté ; un rassemblement des forces vives de la nation afin de créer les conditions d’une union sacrée autour de l’idéal d’un Mali uni, prospère et respecté, à travers la rupture avec le système actuel, ont-ils martelé.

Pour le conférencier Cheick Oumar Sissoko, la réalisation d’un tel objectif exige la démission du Président Ibrahim Boubacar Kéïta et son régime dont la mal gouvernance a mis en danger de dislocation du pays et de la nation. Ainsi, ont-ils appelé le peuple malien à un grand rassemblement le vendredi 05 juin à 14 heures à la place de l’indépendance.

Gabriel TIENOU
©AFRIBONE
Le 01 Juin 2020

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés