Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Décrispation sociopolitique : Dialogue national refondateur...

Décrispation sociopolitique : Dialogue national refondateur, une proposition du parti FARE de Modibo Sidibé

Le parti des Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence (FARE) a fait une proposition de sortie de crise multiforme au Mali depuis 2013. Le parti doit cette constance à son président, l’ancien premier ministre Modibo Sidibé. Du programme « Mali-Horizon 2030 » en passant par le projet du dialogue national refondateur amplifié en 2018, le parti Fare répondait déjà aux aspirations de la rue en ébullition aujourd’hui. Le secrétaire général adjoint des Fare Bréhima Sidibé nous en dit un peu plus sur leur propositions de sortie de crise.

Le président du parti des Fare « an ka wuli », l’ancien premier ministre, Modibo Sidibé, s’est toujours démarqué des harceleurs politiques lors de ses différentes sorties avec des propositions concrètes de sortie de la crise multidimensionnelles. On se rappelle des multiples sorties de l’homme, dont l’une des moindres n’est certainement pas celle du 11 avril 2019 au Palais de Koulouba, pour appeler ses concitoyens à un large rassemblement pour rebâtir l’État et reconstruire la nation Mali.

Pendant que plusieurs partis de l’opposition politique boudaient l’invitation du Président de la République, Modibo Sidibé répondait en ces termes devant IBK, « Monsieur le Président, mon parti, les Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Émergence -FARE AN KA WULI- appelle depuis 2013 à un large rassemblement des forces politiques et sociales afin de remobiliser le peuple autour des défis et enjeux actuels auxquels notre pays est actuellement confronté. Oui, Monsieur le Président, nous sommes convaincus que la profonde crise que notre pays connaît depuis des années ne peut trouver sa solution que dans la mobilisation du peuple dans toutes ses composantes. Pour nous, le peuple apparaît ainsi comme la solution et non le problème pour la refondation absolument nécessaire de notre État, de ses institutions et de sa gouvernance ».

« C’est donc pour ces raisons que nous ne nous inscrivons pas dans le schéma proposé par le Gouvernement en vue d’une sortie de crise durable et définitive. Ainsi, toute solution en dehors du peuple, n’aura pas notre soutien » avait-il conclu devant le regard admirateur d’IBK appréciant la sincérité des propos sans aucune ambiguïté et le respect des institutions dont il a fait montre.

« L’accélération du processus de sortie de crise accentuée ces dernières semaines par de gigantesques rassemblements du M5 - RFP, dont les revendications tranchent avec tout ce qu’on avait connu jusque-là en la matière, est entrain de conforter la vision de l’ancien Premier Ministre d’ATT » nous rappelle le secrétaire général adjoint des Fare, M. Bréhima Sidibé.


Aujourd’hui, il s’agit de transcender les questions de personnes et aller à l’essentiel : sauver le Mali du naufrage collectif vers lequel le pays se dirige inéluctablement. Le projet de dialogue national refondateur du parti FARE AN KA WULI amplifié en 2018 peut véritablement contribuer à l’atteinte de cet objectif. Pourquoi donc ne pas y regarder de plus près et en profondeur afin d’en tirer ce qui peut servir ?

Gabriel TIENOU
@Afribone
Le 23 Juin 2020

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés