Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossiers
Des milliers d’enfants et de femmes perdront la vie à cause de la malnutrition d’ici 5 ans

Lancement de la campagne nationale de plaidoirie sur la sécurité alimentaire : « des milliers d’enfants et de femmes perdront la vie à cause de la malnutrition d’ici 5 ans » dixit Amadou Sylla

L’Hôtel Massaley a servi de cadre le mardi 2 avril 2019 à la cérémonie de lancement de la campagne nationale de plaidoyer/lobby des organisations de la société civile sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Mali. La cérémonie d’ouverture était placée sous la présidence de la commissaire adjointe de la sécurité alimentaire Dicko Bassa Diané, qui avait à ses côtés le président des Organisations de lla Société Civile Brehima Allaye Touré, la Directrice du consortium ICCO Afrique de l’Ouest Leena Lindqvist.

L’insécurité alimentaire devient de plus en plus inquiétante au Mali. Environ 3,2 millions de personnes auront besoin d’une assistance alimentaire en 2019 selon les études de OCHA Mali.

Les causes de cette insécurité alimentaire résident dans les difficultés liées à la bonne gestion des récoltes, les problèmes de conservation des produits, la mauvaise circulation des produits entre les zones de production et les zones déficitaires, les problèmes liés aux changements climatiques, la qualité nutritionnelle des aliments etc...
Les organisations de la société civile au Mali et ses partenaires n’attendaient pas rester en marge de la lutte contre l’insécurité alimentaire.

C’est pourquoi des études ont été menées par l’œuvre Malienne d’Aide à l’Enfance au Sahel (OMAES) et l’Association Malienne pour la Sécurité et la Souveraineté Alimentaire (AMASSA) en octobre 2018, afin d’élaborer un document qui servira de vivier de plaidoiries de la société civile auprès des autorités du Mali et leurs partenaires.

Selon le président du conseil d’administration de AMASSA Afrique verte Amadou Sylla, la malnutrition chronique et aiguë des enfants persiste dans toutes les régions du Mali. Il ajoute que si des interventions appropriées ne sont pas pris en compte de façon urgente d’ici 5 ans environ 52 000 enfants naîtront avec un déficit mental sévère, 175 000 enfants souffriront d’un retard mental sévère et 1 500 000 enfants présenteront un déficit mental léger. Concernant la santé, le taux de mortalité reste très élevé, des milliers d’enfants et de femmes perdront la vie à cause de la malnutrition.

Pour sa part, la commissaire adjointe de la sécurité alimentaire Dicko Bassa Diané, ce document aura pour vocation de soutenir l’Etat, dans ses efforts de recherche et d’analyses diverses sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle. « Toutes les circonstances favorables seront exploitées pour utiliser les données quantitatives et qualitatives incluses dans le document pour mieux convaincre les décideurs » rassure Dicko Bassa Diané.

Bissidi Simpara
Bamako, le 02 Avril 2019

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés