Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Détention des maliens à l’extérieur : le CSDM tire la sonnette d’alarme.

C’est à travers un point de presse que le président du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne Mohamed Cherif Haidara a évoqué la détention des maliens en Libye, en Mauritanie et en Algérie.

Dans ses propos linéaires le conférencier a affirmé l’arrestation des maliens établis dans les trois pays à savoir la Mauritanie, la Libye et l’Algérie. Ces arrestations sont jugés arbitraires par le président du conseil supérieur de la diaspora Mohamed Cherfi Haidara. Selon ses dires, en Mauritanie 47 maliens ont été arrêtés parmi lesquels 17 ont été libérés. Cette arrestation des maliens a été effectuée au cours des manifestations électorales lors des élections du président de la République alors que les mauritaniens interdisent toute implication des étrangers dans leurs manifestations. L’ambassadeur du Mali en Mauritanie avait invité en son temps aux maliens de rester chez eux dira le conférencier. Le démembrement du CSDM dans ce pays est à pied œuvre pour secourir sur le plan nutritionnel les maliens emprisonnés.

En Libye le conférencier estime que la situation est grave. Selon ses dires le président de la CSDM a été assassiné. Pour le cas de l’Algérie, M. Haidara a affirmé qu’une soixantaine de maliens vient d’être arrêtée par les forces de l’ordre algériennes. Pour le conférencier ces détentions sont arbitraires. Selon ses dires, les noirs sont victimes de séquestrations et de violence au niveau de ces trois pays. C’est pourquoi le président du conseil supérieur de la diaspora a invité les autorités du Mali à prendre des dispositions pour venir en aide à ces maliens en détresse.

Bissidi Simpara
Bamako, le 17 Juillet 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés