Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossiers
Détournement des fonds alloués a la commission sportive de Quinzambougou...

Détournement des fonds alloués a la commission sportive de Quinzambougou : Un ancien membre de la commission et ses complices de la mairie de la Commune II, épinglés !

Rien ne va désormais plus entre le nouveau bureau de la commission sportive de Quinzambougou dirigé par Aly Haidara et un ancien membre de la dite commission du nom de Mohamed Bilal Traoré ‘’Bill’’ soutenu par la mairie de la commune II et le chef de quartier. Et pour cause des fonds offerts par un sponsor de la place destinés au développement et à la promotion du sport de Quinzambougou se voient détournés pour d’autres fins par cet ancien membre. Pour mieux se faire entendre et éclairer l’opinion locale et nationale, le p résident de la commission sportive de Quinzambougou a rencontré la presse nationale le 3 juillet dernier au terrain Calcio près du 3e Arrondissement.

Le pot aux roses a été découvert lorsque le nouveau président de la commission sportive de Quinzambougou a constaté que les 5 millions offerts par le sponsor à savoir la société Bradibo, ont été récupérés à son insu par Mohamed Bilal Traoré dit Bill qui n’est plus membre de la dite commission. Sans plus tarder, Aly Haidara proteste aussitôt auprès des responsables de la société c’est-à-dire le sponsor officiel.

C’est là qu’on lui brandit une lettre de sa suspension signée par le maire de la commune II et en passant reconnaissant le nommé Bill comme étant le nouveau président de la commission sportive. Aussitôt le président Haidara se tourna vers la mairie où une nouvelle surprise l’attendait car n’ayant obtenu aucune explication faute d’interlocuteur. Ayant compris les manigances du maire et de ses conseillers et plus particulièrement le nommé Oumar Traoré, Aly se tourna vers le chef de quartier de Quinzambougou, là aussi une autre surprise désagréable l’attendait car ce dernier était de mèche avec Mohamed Bilal Traoré. Du coup le seul moyen pour le nouveau président de la commission sportive, c’est de saisir la justice à travers l’introduction d’une plainte contre Bill pour escroquerie, faux et usage de faux et contre Oumar Traoré, conseiller communal, le complice de Bill à la mairie.

Au moment où nous étions sous presse, le procureur de la commune II a entamé la procédure pour récupérer les 5 millions de francs CFA détournés des mains de Bill depuis hier lundi. A titre de rappel cela fait plus de 10 ans que la société de brasserie Bradibo accompagne la commission sportive de Quinzambougou dans le cadre du développement et la promotion du sport du quartier.

Du coup un montant de 2.075.000 FCFA et des boissons sont octroyés par le sponsor pour accompagner les sportifs du quartier. Mais il a fallu l’élection d’Aly Haidara pour que le montant passe de 2.075.000 FCFA à 5 millions de francs CFA pour la saison 2018-2019 et 6 millions de francs CFA pour 2019-2020.

Aly Haidara victime de sa gestion transparente des fonds engrangés par la commission sportive

Elu le 17 janvier 2017 à l’unanimité à la présidence de la commission sportive, Aly Haidara s’est avéré être un véritable bosseur et un gestionnaire rigoureux et exigeant des fonds engrangés par la commission. Aux dires des jeunes sportifs de Quinzambougou, c’est la première fois depuis plus de 10 ans que des crampons et des maillots soient offerts aux joueurs de l’AS Q par un président de la commission sur fonds propres. Mais c’est que Aly ne savait pas c’est que sa gestion transparente et rigoureuse des fonds n’était pas le goût de la mairie de la commune II, ni du chef de quartier, de l’un de ses conseillers, un dénommé Bakaridjan et de trois anciens membres du bureau de la commission sportive des noms de Cheick Oumar, Djeff et de Mohamed Bilal Traoré dit Bill. En effet cela fait plus de 10 ans qu’aucun sportif du quartier ne savait que 2.075.000 FCFA leur était offert par le sponsor sans oublier les boissons et les tee-shirts.

Selon nos informations une fois ces fonds acquis, ils sont partagés entre la mairie de la commune II, le chef de quartier, son conseiller Bakaridjan et les anciens membres de la commission sportive. Ce dont Aly n’a pas voulu car pour lui ces fonds sont pour la jeunesse sportive de Quinzambougou et non quelques personnes qui ne sont ni membres de la commission, ni acteurs sportifs. Ce qui a agacé davantage la mairie et le chef de quartier, c’est lorsque le président Aly a décidé de faire déguerpir les mendiants installés autour de l’école et les alentours du terrain de football appelé communément terrain calcio et en confiant la gestion de ces installations aux membres de la commission sportive. Suite à nos investigations, il nous revient que la mairie percevrait 60 000 FCFA par mois de la part des mendiants installés et quant au chef de quartier, lui percevrait environ 400 000 FCFA sur les fonds alloués par le sponsor. Face à ce manque à gagner pour eux, la mairie et le chef de quartier décident de mettre en place un nouveau bureau de la commission sportive et nomme comme président Mohamed Bilal Traoré dit Bill.

C’est fort de cette décision signée du maire que cet ancien membre de la commission sportive est parvenu à récupérer les 5 millions de francs CFA. Mais c’était mal connaitre la détermination et la perspicacité de Aly Haidara à user de ses droits car en plus de son mandat légal et légitime qui court jusqu’au 17 janvier 2020, la mairie ne peut en aucune manière la prérogative de suspendre un président élu de la commission sportive à plus forte raison de nommer son président.

Des soutiens de taille en faveur d’Aly Haidara

Face au combat noble d’Aly Haidara, on assiste tous les jours des soutiens de taille en sa faveur. C’est ainsi que plusieurs associations de jeunes du quartier et des autres quartiers de la commune II ont décidé de se joindre au combat juste. Après avoir été largement édifié sur cette crise imposée par la mairie et le chef de quartier, plusieurs sages et conseillers du quartier et non moins fondateurs dudit quartier ont fustigé l’attitude inadmissible de leur chef et ont apporté leur soutien total. On peut citer entre autres Ibrahim Cissé, Djibril Ballo qui ont prodigué des conseils tout en invitant les jeunes à être vigilants et soudés pour aboutir au combat. Ce dont Aly s’est réjoui et a promis de mener ce combat jusqu’au bout à savoir que ces fonds retourneront dans les caisses de la commission sportive. « Moi seul Aly je ne pourrai le faire. Je demande le soutien des populations du quartier car ces fonds appartiennent à la jeunesse du quartier. Le temps du mensonge, de la magouille et de l’impunité est révolu » a-t-il conclu.

Affaire à suivre…
Sadou Bocoum
La Mutation du 16 Juillet 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés