Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Développement harmonieux de l’Inter Fleuve : La FADCIF et ses partenaires à pied d’œuvre.

Le président du Conseil d’administration de la Fédération des Associations pour le Développement des Communes de l’Inter Fleuve(FADCIF), Yaya Coulibaly, a animé un point de Presse dans la salle de réunion de l’IDES-Sotuba le samedi 23 février 2019.

L’objectif de ce point de Presse était de faire savoir aux hommes de médias leur ambition pour le Développement des 49 communes qui sont à l’Inter Fleuve, mais aussi et surtout du déficit sécuritaire que traversent ces communes.

Situées entre le fleuve Bani et le Niger, les communes de l’Inter Fleuve vivent une insécurité grandissante depuis plus de 3ans. Selon le conférencier, cette insécurité se manifeste par des affrontements entre les peulhs et les milices d’auto-défense( Dozons ). Des pertes en vie humaines, des séquestrations. "Nos populations ont la peur au ventre et nous ne pouvons pas vivre paisiblement à Bamako tant que nos parents seront dans cette situation" dixit M.Coulibaly. Pour renverser cette situation qui paralyse les activités économiques dans cette zone, le conférencier demande la présence de l’Etat et des forces de sécurité.

Cette zone souffre d’un sous-développement sans précédent. L’absence d’infrastructures routières, scolaires, entre autre.... Pour renverser cette tendance, les membres de la FADCIF, sont à pied d’œuvre pour mettre à la disposition de ces communes leurs moyens financiers, matériels et humains. Ils ambitionnent, l’électrification traversant l’inter fleuve de l’Est à l’Ouest et du Nord au Sud, la construction de 4 hôpitaux, l’instauration de 4 universités et 10 lycées, la construction d’une route goudronnée reliant le pont de Massaka(Koulikoro), jusqu’à Djenné et Soye (Mopti). La FADCIF à travers leur président souhaite que l’Etat leur vienne en aide afin qu’ils puissent faire face à leur ambition. Des pourparlers sont en cours avec les PNUD et d’autres partenaires afin réaliser des microprojets qui pour eux permettront de faire face aux difficultés économiques.

La Fédération des Associations pour le Développement des Communes de l’Inter Fleuve, a été mise sur fond baptismaux en Août 2011 dont le siège est à Sotuba en commune I du district de Bamako.

Bissidi Simpara
Bamako, le 25 Février 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés