Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Dialogue politique inclusif : « la société civile jouera toute sa partition » a affirmé Boureima Allaye Touré

Le Centre International de Conférence de Bamako a abrité du 7-8 Septembre, l’atelier national de réflexion sur la contribution de la société civile au dialogue politique inclusif. La cérémonie d’ouverture était présidée par le premier ministre, Chef du gouvernement Dr Boubou Cissé. Il avait à ses côtés le ministre des réformes institutionnelles et des relations avec la société civile M. Amadou Thiam, le président du conseil national de la société civile Boureima Allaye Touré.

Les préparatifs du dialogue politique inclusif vont bon train. C’est dans le souci de prendre en compte les préoccupations de la société civile dans le terme de référence du dialogue politique inclusif que le ministre des réformes institutionnelles et des relations avec la société civile a initié cette rencontre de deux jours.

Dans son intervention le président du conseil national de la société civile Boureima Allaye Touré n’a pas caché la nécessité d’un dialogue entre les fils du pays. Selon lui ce dialogue permettra de poser les jalons de la construction d’un Mali nouveau. « Aujourd’hui aux regards de la situation actuelle du pays, qui est plongé dans une crise multidimensionnelle ; le dialogue entre les fils et filles du pays de toutes les couches s’imposent » dixit Boureima Allaye Touré. Il ajoute que la société civile jouera toute sa partition pour la réussite de cette rencontre.

Pour le ministre des réformes institutionnelles et des relations avec la société civile Amadou Thiam estime que le dialogue politique inclusif permettra d’instaurer la paix entre les maliens. « Le socle du développement économique et social d’un pays passe forcément par la paix » a affirmé M.Thiam. Il a ensuite réitéré l’engagement de son département à accompagner le conseil national de la société civile. « Un fonds d’initiative et d’appui à la société civile sera mis en place prochainement dans le cadre de la mise en place des réformes politiques au Mali » a-t-il laissé entendre.

Le premier ministre Dr Boubou Cissé pour sa part a rassuré l’organisation nationale de la société civile que les recommandations issues de cet atelier seront prises en compte afin d’améliorer les termes de référence du dialogue politique inclusif.

Il est à rappeler que plus d’un millier de personne venues de toutes les régions du Mali et du district de Bamako ont pris part à cet atelier national. Des thématiques comme le développement, l’emploi des jeunes, la lutte contre la corruption, la paix et la sécurité ; l’accord d’Alger…. Ont été débattus au niveau de 6 panels. Les recommandations issues de cet atelier permettront d’enrichir les termes de référence du dialogue politique inclusif.

Bissid Simpara
Bamako, le 09 Septembre 2019
©aAFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés