Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  22 Septembre (hebdo du lundi)
Disponibilité et accessibilité des médicaments : La PPM maintient la cadence

Pour jouer pleinement son rôle de leader dans la distribution des médicaments, la Pharmacie populaire du Mali compte payer d’abord ses factures de 12 milliards de FCFA pour mieux accomplir sa mission régalienne

Sous la présidence du nouveau Président directeur général (PDG) Mamady Cissoko, les administrateurs de la Pharmacie Populaire du Mali (PPM) se sont retrouvés dans le cadre d’une session extraordinaire, dite budgétaire. C’était le jeudi dernier dans l’enceinte de ladite structure. Au menu de ladite session, il s’est agi : de faire l’examen des états financiers des années précédentes ; l’examen et l’adoption du projet de budget 2019 et les divers.

Ainsi, dans son discours d’ouverture, le nouveau PDG a informé les administrateurs que le projet de budget soumis à leur appréciation est empreint de réalisme et d’objectivité. De ce fait, il est arrêté en charges à la somme de 10 602 317 000 FCFA et en produits à 10 722 619 000 F CFA, soit un résultat prévisionnel de 120 302 000 F CFA. Et Mamady Cissoko d’ajouter que ce budget est encourageant, quand on sait la PPM vient de connaitre deux années consécutives de contre-performance avec des résultats d’exploitation négatifs en 2017 et 2018.

Evoquant l’état de santé de la Pharmacie populaire du Mali, le nouveau PDG dira qu’il n’est pas reluisant, en témoigne le montant élevé des charges dues. C’est pourquoi dès sa prise de fonction, il a pris des mesures visant à mettre fin à cette hémorragie financière sans précédent. Et à en croire Mamady Cissoko, les causes profondes de cette effusion financière s’expliquent par une certaine mauvaise gouvernance qu’a traversé la structure dans le passé.

Parlant du statut de la PPM, Mamadou Cissoko a rappelé que c’est un Etablissement publique à caractère administratif (EPA) avec une autonomie financière. Malgré cela, elle dépend fortement du Trésor public, lequel se trouve actuellement confronté à de multiples impératifs, ne permettant de libérer qu’une partie des fonds nécessaires pour financer les activités d’achats de la structure.

Dans le souci de permettre à la PPM de mieux accomplir sa mission, des efforts ont été consentis, permettant ainsi de payer plus d’un milliard de ses factures. De même, dans son rôle de stockage et de distribution des produits pharmaceutiques, la PPM a mis à la disposition du Mali des médicaments en complicité avec ses partenaires financiers tels que : l’USAID et l’UNFPA.

Par rapport à la lutte contre la pandémie du Sida, la PPM, en étroite collaboration avec les acteurs engagés dans ce combat, a beaucoup œuvré pour l’approvisionnement correct des ARV et des réactifs. Aussi, des dispositions idoines ont été prises, afin d’éviter toute rupture.

En ce qui concerne la lutte contre les autres maladies, la PPM a également accompli sa mission, en approvisionnant les différents programmes du ministère de la Santé, par l’achat des produits anticancéreux, antipaludiques, antituberculeux et des vaccins.

Fort de des résultats obtenus, le PDG Mamady Cissoko a invité les travailleurs à travers le Comité syndical à plus d’effort dans une collaboration horizontale pour l’atteinte des objectifs fixés. Il a également souhaité que cela se fasse dans climat social apaisé.

Diakalia M Dembélé
Le 21 Mai 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés