Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Djénéba Koné ou #Balkissalefilm : Un film “ qui sera la fierté de toutes les épouses maliennes”

Enveloppée de sa peau noire d’ébène, Djénéba koné est connue pour son remarquable charme télégénique, mais pas que ! Elle se targue d’être aujourd’hui une vraie perle télévisuelle. Pour avoir joué dans des films à succès comme "Rapt à Bamako" de Cheick Oumar Sissoko ; "Faro" de Salif Traoré ; "Bamako" d’Abderhamane Sissako ; "Kabala" d’Assane Kouyate et "Quand la ville mord" de Dominique Cabrera. Une liste loin d’être exhaustive. Dernier en date, "Balkissa" de Aïda Mady Diallo produit par Afribone Mali, dont la diffusion est prévue le 29 Mars à l’ex cinéma Babemba.

Aujourd’hui, l’actrice a su se réinventer dans la présentation audiovisuelle.

« Musow » ( signifie femme en bambara) est le programme qu’anime Djénéba Koné sur la première chaîne nationale, l’ORTM. L’émission de 30 minutes consacrée aux droits et à la santé des femmes est trihebdomadaire ; et a su conquérir un vaste public, friand des sujets qui portent généralement sur les faits de société où médecins, conseillers conjugaux, sociologues, des juristes...etc, sont invités à donner leur avis.

Sur la deuxième chaîne nationale, TM2, elle anime également l’émission « Keneya », un magazine-santé quotidien de 30 minutes. Il plaît pour son caractère instructif et sensibilisant sur les questions de santé publique.

Pour faire un bond dans le passé...Il est à noter qu’avant de devenir une vedette du petit écran, notre convive a commencé le théâtre et la danse avec la troupe scolaire de l’École Normale Supérieure du Mali. son destin basculera avec l’arrivé d’une fine fleur du cinéma.

Djénéba koné  : “ Un jour, il y a eu l’arrivée au Mali d’un grand metteur en scène et Comédien, Sotigui Kouyate (paix à son âme ) pour un casting. Alioune Ifran N’diaye m’a amené le voir et j’ai été choisie pour interpréter Antigone dans "Antigone"de Sophocles, adapté par Habib Dembele et Jean Louis Sagot Duvauroux. Une pièce à succès dans les pays africains comme européens. Après cela, j’ai eu la chance d’être dirigée par l’un des plus grands metteurs en scène du monde, Peter Brook. Nous avons fait une tournée mondiale avec sa mise en scène du roman “Thierno Bokar” de Amadou Hampaté Bah. Par la suite, j’ai joué dans beaucoup de pièce de Théâtre. J’ai fait mes premiers pas au cinéma avec Salif Traoré sur sa série Sida Lakari dans laquelle j’ai joué Nafi . Je suis devenue actrice par passion pour le Cinéma et le théâtre”.

La prochaine sortie cinématographique de l’actrice sera dans le film “Balkissa, les démons de minuit” de Aïda Mady Diallo. Un film pour elle : “ qui sera la fierté de toutes les épouses maliennes”. Elle ajoute qu’il “ donne la voix à toutes les femmes parce qu’il dénonce ce que la plupart de nous subissons au quotidien dans nos foyers sans pouvoir en parler”. L’actrice prend ce rôle à cœur à cause de son caractère sensible au sein d’une société encore très patriarcale dont elle essaie de changer les codes : “ Au Mali quand on se plaint de la polygamie de l’abandon de nos maris il y a toujours la pression sociale qui t’impose la résignation ; comme quoi “tu n’es ni la première et ne sera pas la dernière à vivre un tel sort .Combien de nos mères, de nos sœurs ont fait des dépressions à cause de leurs maris ? Ce rôle je le vis en tant que femme et mère.”

Pour plus de détails rendez vous sur le Hastag : #BalkissaLeFilm

Aïssata Keïta
Bamako, le 08 Mars 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés