Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
EID-18 : Une plateforme de partage d’expérience entrepreneuriale

Jusqu’au 18 Novembre 2018, le monde célèbrera la semaine dédiée à l’entrepreneuriat. De par le monde sont organisées des activités pour célébrer ce qui est aujourd’hui une réponse pertinente aux chômages que connaît une bonne frange de la jeunesse entrant sur le marché du travail. C’est dans ce cadre que L’École Supérieure de Commerce et de Technologie ( ESCT ) a organisé une journée appelée ESCT IT Days 2018 ( EID-18 ) dans les locaux de son incubateur “Jokkolabs”. C’est une journée entièrement organisée par le Club It ( le club des étudiants de l’école ) pour servir d’espace d’échange et de partage d’expérience entre eux et les professionnels du domaine.

Près d’une centaine d’étudiants ont répondu présents à l’invitation avec à leur côté, le directeur national de l’économie numérique, M. Hamidou Togo ; le directeur de l’incubateur Donilab, M.Tidiane Ball ; l’une des organisatrices du Salon de l’entreprenariat des jeunes de l’UEMOA, Mme Fourera et plein d’autres éminentse personnalités du domaine de l’entrepreunariat et du numérique au Mali.

Les jeunes organisateurs, la presse et les autres invités ont eu la chance d’écouter et de voir des présentations de startups maliennes sur le point de prendre part au marché, de comprendre leur parcours à travers des séances de Question-Réponses et de profiter de conseils de professionnels souvent intéressés par des solution et savoir-faire de certains intervenants.

Selon Seydou Sy, le lead de Jokkolabs Bamako : “ L’entrepreneuriat représente aujourd’hui une alternative au travail salarial et au chômage. Ce dernier est un facteur de déstabilisation d’un pays. Ainsi nos aspirations pour cet évènement est de montrer aux jeunes que c’est possible ! Montrer aux jeunes qu’ils peuvent se prendre en charge et ne pas forcément attendre tout du gouvernement”.

Mme Fourare a montré sa fascination pour certains projets maliens en leur promettant des soutiens fructueux pour leur projet. Du Niger, elle est venue partager ses diverses expériences acquises grâce à sa témérité aux jeunes maliens. En prévoyant des partenariats avec les écoles privées et avec l’APEJ, elle défend avec virulence l’importance d’entreprendre même sans “un sous en poche”. “ Avec la motivation, la foi etc...on a toutes les armes en main pour faire reculer le chômage et imprégner sa marque dans une société qui n’attend que d’en recevoir. Il faut vraiment cultiver cette culture entrepreneuriale en la jeunesse malienne”.

Une société qui a su capter l’attention lors de cette journée fut LENALI, le réseau social 100% malien et premier en son genre car complètement vocal. Il est utilisable par les personnes qui ne parlent que des langues locales, mais aussi les analphabètes. Le directeur général et CEO de LENALI M.Abdallah Salihou Konta qui s’est chargé de la présentation du prometteur réseau social malien, n’a pas manqué de parler de son expérience dans le monde du numérique et de l’entreprenariat. Son conseil est de ne pas : “ Attendre pour entreprendre. Vous allez voir que vous progresserez très rapidement. C’est un combat mais il faut se battre car il y a toujours quelque chose à la clé.” Il invite les jeunes “à ’avoir de l’ambition entrepreneuriale car c’est une retraite rapide et fructueuse assurée.”

Le Global Entrepreneurship Network est une semaine où les hôtes et les organisateurs de 170 pays mobiliseront leurs partenaires et les communautés pour se joindre à la célébration de l’entrepreneuriat dans sa globalité. Chaque année, près de 10 millions de personnes participent à 39 000 événements simultanés au cours de la semaine.

Aissata Keita

Bamako, le 12 Novembre 2018

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés