Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
EN UN MOT Consentement

L’unité est la chose la moins partagée par les acteurs du Mouvement démocratique. Le Premier ministre et président de l’Asma/CFP, Soumeylou Boubèye Maïga, lors du dernier congrès de son parti a laissé entendre qu’avant la fin du mandat du président IBK, les anciens compagnons de la "Ruche" notamment l’Adéma/PASJ) vont se retrouver pour faire front commun.

En effet, SBM miroite une grande fusion où l’on retrouve le RPM, l’Adéma/PASJ, l’URD, l’Asma/CFP et l’UDD. Une telle déclaration sonne à la fois comme un appel et de véritables retrouvailles de la famille de l’Abeille. Est-ce un effet d’annonce ou une réelle volonté d’aller à un grand rassemblement des acteurs du Mouvement démocratique du Mali ?

Il y a de quoi à prendre en compte les propos du chef du gouvernement qui faisaient suite à ceux du vice-président de l’URD, Ibrahima Ndiaye. Pour ce ténor de l’opposition, malgré les divergences, son parti, l’URD et ceux de la majorité (RPM, Asma/CFP) gardent encore des liens forts.

Certes, une convergence de vue mais depuis l’annonce du PM, seul le parti Adéma PASJ a abordé le sujet publiquement. En présentation des vœux à la presse samedi dernier, le président de l’Adéma/PASJ, Pr. Tiémoko Sangaré sur l’éventuelle fusion dira que son parti est ouvert à toute alliance. Un message que certains interprètent comme un consentement.

DAK

L’indicateur du renouveau du 08 Janvier 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés