Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
ESC : Le gouvernement décide de surseoir le projet d’éducation sexuelle face à la polémique

Un audio appelant les musulmans à manifester le vendredi 21 décembre, circule désormais à travers les réseaux sociaux depuis hier 19 décembre durant après-midi. Pour cause, la mise en place d’un programme scolaire en vue d’aider les jeunes filles, garçons et les adolescents à mieux appréhender la sexualité : ESC ( entendez, Éducation Sexuelle Complète). Le hic, une partie des manuels élaborés évoquait la question de l’homosexualité. Une question des plus sensibles au Mali.

Sauf que, le soir du 20 décembre, le premier ministre s’est entretenue avec les hommes religieux en vue d’amender ou invalider le projet du manuel. Il a reçu une délégation des musulmans et de chrétiens catholiques et protestantes à la primature au nom du président de la république. C’était des représentants du haut conseil islamique du Mali, le groupements des leaders religieux du Mali, l’IMAMA, l’église catholique et protestante ; et d’autres groupements religieux musulmans. Le gouvernement a donc décidé de sursoir les travaux de l’ESC jusqu’à nouvel ordre. Ce sont le ministre de l’éducation, des affaires religieuse et du culte, le ministre de la jeunesse, et de la citoyenneté, qui seront prochainement sur une même table de discussion pour décortiquer ce manuel et changer ce qui doit l’être.

Avant hier, le ministère de l’éducation s’était ensuite révolté contre des publications affirmant que des cours d’initiation à l’homosexualité seront dispensés dans les écoles. Suite à cela, l’atelier d’élaboration du programme d’éducation sexuelle qui se tenait à Ségou a été suspendu jusqu’à apaisement des tensions et révision dudit manuel.

Lorsque le président du haut conseil islamique du Mali, l’imam Mahmoud Dicko, a attendu la nouvelle longtemps passé sur le pif des maliens lambda et de la presse, il a été le premier à reprocher au gouvernement de promouvoir l’homosexualité à l’école. S’en est suivi des débats télévisés pour mieux éclairer l’opinion publique de cette pratique.

C’est en effet un programme « presque » confidentiel, financé par les Pays bas, sur un montant de plus 1,8 milliard de francs cfa qui devrait être exécuté avant fin 2021. Il devrait être enseigné dans les établissements maliens, mais le président du haut conseil islamique, Mahmoud Dicko, ne comptait pas « les laisser faire ».

Selon lui, ce programme n’est que « destruction de notre société et qui ne prendrait pas en compte la divulgation de la bonne moralité d’un grand pays d’islam. Il estime que d’autres programmes éducatifs priment sur ce projet de sexualité à enseigner aux enfants », a t-il dit lors d’ un débat télévisé sur AFRICABLE .

En créant la polémique, ce manuel a donc finalement été suspendu jusqu’à nouvel ordre.

Aissata Keita

Bamako, le 20 Décembre 2018

@AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés