Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Ecole de Formation des Educateurs Préscolaires (IFM EFEP) de Bamako : 240 maîtres prêts pour enseigner

L’Ecole de Formation des Educateurs Préscolaires de Bamako (IFM EFEP) créée en 1979 a organisé une cérémonie de fin de cycle à l’honneur de la promotion 2015-2019.
C’était samedi dernier au sein de l’établissement sis Darsalam.

La cérémonie était placée sous le parrainage de M. Fousseyni Tandina (Jumeau), promoteur de l’Institut Vito S en présence de Mme Berthé Fatoumata Sissoko directrice IFM EFEP de Bamako, M. Moustapha Cissé représentant de la direction nationale de l’éducation préscolaire et spéciale, Mme Kanté Djénéba N’Diaye, la marraine de la promotion 2015-2019 et plusieurs autres invités.

En effet, cette sortie de la promotion 2015-2019 est le fruit des efforts consentis durant 4 années d’études menées par les élèves éducateurs et maîtres de l’enseignement secondaire. Ils sont au nombre de 240 dont des enseignants spécialistes, généralistes et des monitrices.

Prenant la parole, Mme Berthé Fatoumata Sissoko directrice de l’école, après avoir remercié l’ensemble des partenaires et organisateurs, a confié la promotion sortante à la marraine et au parrain de l’évènement. « Je pense que cette communication n’est pas tombée dans l’oreille de sourd pour qui connait la performance des personnalités qui sont devant nous », a-t-elle déclaré.

Mme Berthé a lancé un message précis à l’endroit des jeunes enseignants sortants car l’éducation malienne a besoin d’eux maintenant, surtout en cette période de crise. « Je leur demande à doubler d’effort pour donner le meilleur d’eux même, suivre leurs ainés », a conclu la directrice de l’IFM EFEP.

Moustapha Cissé représentant de la direction nationale de l’éducation préscolaire et spéciale pour sa part, a assuré au nom de sa directrice, d’accueillir à bras ouverts la promotion sortante car selon lui, le partage du savoir n’appauvrit jamais son détenteur. Il l’enrichit.

Au nom de ses camarades, Ibrahima N’Diaye vice-président de la commission d’organisation, s’est dit fier d’être enseignant car c’est un métier noble. Il a aussi demandé à ses camarades d’être attentifs aux besoins en qualification des entreprises, d’installer les systèmes de formation professionnelle dans un état de veille permanente tout en développant la réactivité du système. Tout développement passe nécessairement par l’éducation et l’enseignement.

« L’enseignement n’est pas la clé du monde, mais, il en est la principale.

La preuve, en est que tous les hauts dirigeants de notre pays sont passés par l’enseignement », a-t-il signalé.

Ibrahima N’Diaye a enfin invité ses collègues à respecter la déontologie de l’enseignement, avoir la conscience professionnelle et ne laisser en aucun cas la vocation au détriment d’une autre et aussi, de bannir le favoritisme pour cultiver l’excellence en milieu scolaire.

Enfin, M. Fousseyni Tandina, parrain de la promotion a félicité la promotion sortante pour le brillant travail qu’elle a mené.

« C’est vraiment un honneur pour moi de parrainer cette promotion 2015-2019. Je considère cet honneur comme un privilège. Nous sommes des bâtisseurs des talents car, au groupe VITO S, nous formons aussi des formateurs et plusieurs autres dans les domaines de la santé, l’entreprenariat etc. », a conclu M. Jumeau.

A noter que, au cours de la cérémonie des diplômes de reconnaissance ont été décernés au parrain et à la marraine de l’événement.

Aminata Dagnon
Le 26 Mars du 22 Juillet 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés