Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actualité
Élection du président de l’assemblée nationale : Les députés URD violent...

Élection du président de l’assemblée nationale : Les députés URD violent la consigne de vote de leur parti

Après avoir voté pour la majorité lors de l’élection du président de l’Assemblée nationale le 11 mai dernier, le parti de l’honorable Soumaïla Cissé, enlevé depuis près de deux (2) mois, tente d’expliquer la circonstance dans laquelle les choses se sont déroulées. Dans un communiqué dont nous avons eu copie, l’Union pour la République et la démocratie (URD) explique que ses députés n’ont pas respecté sa consigne de vote en votant pour le candidat du RPM, Honorable Moussa Timbiné.

En effet, à l’occasion de la session inaugurale de la 6ème législature de l’Assemblée nationale du Mali, tenue le lundi 11 mai 2020 au CICB, le parti estime avoir donné la consigne à ses députés de voter blanc. Il est apparu qu’à la fin du processus de vote, les militants ont en grand nombre manifesté leur étonnement et leur mécontentement face au choix de ses députés. Le parti a essuyé de nombreuses critiques suite à ce vote.

Le communiqué précise qu’Il importe de rappeler que la force de l’URD réside dans la conjugaison des efforts de tous ses militants et sympathisants. Et que cette popularité incontestable qui s’est manifestée dans les urnes à l’occasion des élections législatives dans plusieurs localités, dont le District de Bamako, a procuré un engouement réel qui doit nous servir de stimulant pour aller à la rencontre d’encore plus de Maliens. L’URD invite ses militants à ne jamais oublier que c’est ensemble, en acceptant les autres, que nous parviendrons véritablement à restaurer l’espoir. Aussi que la situation actuelle du pays requiert la détermination, l’engagement sincère et loyal de toutes et de tous pour plus de vigilance républicaine.

Le communiqué précise que la Direction du parti a le devoir accepter humblement les critiques de ses militants, sympathisants et aussi de ses alliés, dès lors que celles-ci servent à améliorer le travail combien difficile à l’endroit des populations. Et que la Direction du parti prendra assurément toutes les dispositions nécessaires à la consolidation et au développement des liens harmonieux avec ses élus.

Pour le parti, « aujourd’hui plus que jamais, nous devons resserrer nos rangs, demeurer unis et solidaires, déterminés et mobilisés pour la libération très prochaine de notre Président, l’honorable Soumaïla Cissé ».

André Traoré
Le Soleil Hebdo du 21 Mai 2020

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés