Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Elections législatives du 29 mars 2020 : Les Bamakois se prononcent

Les élections législatives prévues pour le dimanche 29 mars sont maintenues malgré des cas de coronavirus déclarés. Nous avons recueilli les sentiments des Bamakois sur la question et les avis sont partagés. Si certains trouvent qu’il serait mieux de reporter ces élections, d’autres ne voient pas d’inconvénients à voter malgré la menace du coronavirus.

Mamadou Sidibé secrétaire général de la commune rurale de Kalaban Coro

‘’Je pense que les élections doivent avoir lieu bien vrai que le pays est dans une impasse’’

« Pour moi, les élections législatives permettent de savoir quel est le parti qui a plus d’assise nationale et qui aura plus d’ascendant sur la population. Je pense aussi que les élections doivent avoir lieu bien vrai que le pays est dans une impasse actuellement avec la pandémie du coronavirus, l’insécurité et la crise scolaire. Le mandat des députés a été prorogé à plusieurs reprises, je pense donc qu’il faut tenir ces élections. »

Mamadou Coulibaly, enseignant

« Pour moi ces élections n’ont pas lieu d’être… »

« Pour ma part, les élections législatives sont très importantes dans un pays démocratique comme le Mali, mais aujourd’hui la démocratie malienne n’a pas atteint un niveau où on a besoin de l’Assemblée Nationale, on doit même supprimer cette institution au Mali parce qu’une Assemblée qui vote les lois et qui ne lutte pas pour l’application de ces lois n’a pas sa raison d’être. Quand on élu un député, ce dernier il vient seulement à l’Assemblée pour bouffer l’argent en oubliant ces électeurs, il oublie totalement son rôle. D’ailleurs même la crise malienne vient de l’Assemblée, car quand on ment dans une institution comme l’Assemblée Nationale c’est le pays qui va en dérive. Donc pour moi ces élections n’ont pas lieu d’être, pas à cause de la pandémie du coronavirus ou l’insécurité mais à cause de l’inutilité de l’Assemblée Nationale ».

Kadiatou Dembélé, vendeuse de condiments

‘’Le gouvernement est conscient des difficultés que le pays traverse… »

« En ce qui me concerne, l’organisation des élections est très importante dans un pays, car cela permet d’avoir de nouveaux dirigeants pour bien gérer les affaires du pays au cas où les anciens n’auront pas bien rempli leurs fonctions. Le pouvoir ne peut pas rester entre les mains des mêmes personnes, il faut souvent aussi du changement pour maintenir l’équilibre. Moi personnellement je ne connais pas de bons ni de mauvais dirigeants, mais je prie juste que des cadres responsables puissent prendre les rênes du pays. Le gouvernement est conscient des difficultés que le pays traverse actuellement surtout avec cette maladie du coronavirus qui rôde autour de nous, mais si malgré tout ça le gouvernement tient à ce que les élections aient lieu c’est qu’il sait qu’il a les ressources nécessaires pour veiller à la bonne tenue de ces élections et lutter contre cette maladie ».

Boubacar Soumoro, agent de police

‘’La tenue des élections législatives est indispensable dans un pays démocratique, mais je crois qu’il serait mieux de reporter ces élections’’

« La tenue des élections législatives est indispensable dans un pays démocratique, mais je crois qu’il serait mieux de reporter ces élections surtout après le communiqué du gouvernement par rapport aux mesures de préventions prises pour lutter contre le coronavirus interdisant les rassemblements et autres, alors que l’on sait très bien que faire des élections revient à réunir des électeurs. Donc pour moi, il est préférable de remettre ces élections à plus tard afin de trouver une solution à ce problème ».

Amadou yattara boutiquier

‘’Il est indispensable de faire les élections, mais le plus important c’est de pouvoir résoudre les problèmes du pays’’

« Il est indispensable de faire les élections, mais le plus important en ce moment c’est de pouvoir résoudre les problèmes du pays traverse. Alors tant que ces problèmes ne sont pas résolus, les élections ne doivent pas avoir lieu pour moi, car si le pays traverse une période difficile, alors la responsabilité du gouvernement est de tout mettre en œuvre pour que cette situation soit réglée avant de penser à l’organisation des élections législatives ».

Bora Cathérine KEITA
Le Républicain du 27 Mars 2020

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés