Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sport
Eliminatoires CAN U23 : Les Aigles Espoirs en ballotage favorable

Tout se jouera mardi 10 septembre, entre le Mali et le Maroc. Les deux pays s’affrontent, au stade Modibo Keïta, au compte du match retour du 3è et dernier tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 23 ans. Après le match nul obtenu à Marrakech, samedi, les Aigles Espoirs sont en ballotage favorable. Un match nul sans but suffira aux bonheurs des protégés de Fanyeri Diarra de se qualifier pour l’Egypte 2019.

Au Maroc, à l’aller, les deux sélections se sont neutralisées (1-1). Le Mali a même ouvert le score sur une attaque rapide conclue par la frappe puissante d’Ibrahima Koné (28è min). Les Marocains ont remis les pendules à l’heure deuxième période. En-Nesyri a bien profité d’un bon centre d’El Morabit pour égaliser de la tête (50è min). Mais le Mali perd un élément important. Les Aigles Espoirs seront privés du milieu de terrain, Mohamed Camara, expulsé en fin de rencontre au Maroc.

Pour aborder les coulisses de la rencontre aller, la sélection nationale Espoir a souffert dans le pays chérifien. Vendredi, les Aigles Espoirs devaient faire la traditionnelle séance de reconnaissance de terrain, 24 heures avant la rencontre sur le terrain de match. Mais, les Aigles Espoirs n’ont eu accès au stade de Marrakech où a eu lieu le match. Contre le règlement de la CAF, le Marocains ont organisé un match amical contre le Burkina, en senior, empêchant ainsi les Aigles Espoirs d’accéder au stade pour effectuer la séance de reconnaissance du terrain. Le sélectionneur Fanyeri Diarra et ses hommes ont fait le tour de Marrakech à la recherche du terrain d’entraînement avant de venir s’entraîner sur le terrain annexe du Grand stade de Marrakech. Tant d’astuces aux fins de démotiver les Aigles Espoirs.

Pour cette double confrontation, le Maroc et le Mali ont sorti le grand jeu. Le Maroc a fait appel à 16 expatriés, notamment AchrafHakimi (Dortmund), capitaine, NoussairMazraoui (Ajax), Youssef En-Nesyri (Leganes) et Hamza Mendyl (Dijon). Fanyeri Diarra a également renforcé son effectif en sélectionnant des champions d’Afrique U17 et U20 et d’autres expatriés. Ils sont au total 12 joueurs évoluant à l’extérieur, qui ont fait le voyage du Maroc : les gardiens de but Samuel Diarra (Cultural Leonesa, Espagne) et Yousouf Koïta (FC Gérone en Espagne), les défenseurs Issouf Traoré (Olympique club de Khouribga), Ibrahim Kané (FK Vorskla Poltava, Ukraine), les milieux de terrain Mohamed Camara (Red Bull Salzbourg en Autriche), Amadou Haïdara (RB Leipzig, Allemagne), Sékou Koïta (RB Salzbourg, Autriche), Moussa Bagayoko (Adanaspor, Turquie), MaharafaTandina (FK Mladost Doboj-Kakanj, Bosnie-Herzégovine), AliouDieng (Al Ahly, Egypte) et les attaquants Ibrahima Koné (FK Haugesund, Norvège), Aly Mallé (Udinese, Italie).

Les deux équipes ambitionnent de se qualifier pour les phases finales de la compétition qualificative pour les Jeux olympiques Tokyo 2020.

Lors du précédent tour, le Mali a éliminé l’Ethiopie (1-1 en Éthiopie puis 4-0 à Bamako). Sur le terrain, le Maroc s’était incliné au match aller à Kinshasa contre la RD Congo (2-0), avant de se contenter d’une victoire (1-0) au match retour à Rabat.

Ces résultats éliminent les Lions Espoirs, mais le Maroc s’est finalement qualifié sur tapis vert. La Fédération royale marocaine de football (FRMF) avait saisi la Confédération africaine de football (CAF) en contestant l’éligibilité du défenseur central Arsène Zola (TP Mazembe), qui avait atteint l’âge limite de 23 ans. L’instance dirigeante du football africain a tranché le litige en faveur du Maroc.

Ousmane CAMARA

Match amical : L’Arabie Saoudite et le Mali se quittent dos-à-dos

L’équipe nationale a affronté l’Arabie Saoudite, le jeudi 5 septembre, en match amical. La rencontre s’est disputée au stade Prince Mohamed bin Fahd de Dammam, capitale de la province orientale d’ach-Charqiya d’Arabie saoudite, sur le golfe Persique.

Les deux équipes se sont neutralisées (1-1). L’ailier de Metz Adama Traoré a ouvert le score à la 38è minute pour les Aigles, tandis que Salem Al Dawsari a égalisé pour l’Arabie Saoudite (53è min). C’est le premier match d’après CAN 2019 en Egypte où le Mali a été éliminé en huitième de finale contre la Côte d’Ivoire (0-1). Cette rencontre est donc un test pour les Aigles avant les éliminatoires de la CAN 2021.

Le Mali entrera en lice le 10 novembre en recevant la Guinée. Les Aigles sont logés dans le groupe A en compagnie de la Guinée, de la Namibie et du vainqueur des préliminaires Libéria-Tchad.

Les Saoudiens vont jouer quant à eux contre le Yémen, le 10 septembre, dans le cadre des éliminatoires couplées du Mondial 2022 et de la Coupe d’Asie 2023.

O.C
Le Témoin du 11 Septembre 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés