Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  L’ Indicateur du Renouveau
En un mot : Foutez la paix à la France !

Finalement, la France n’est que le bouc émissaire de notre crise sécuritaire. Les milliers de morts au nord et au centre ne semblent pas nous rappeler à nos devoirs. Mais mon frère, laisse la France en paix, car elle n’est pas coupable quand tes militaires sont mal formés, quand tes avions sont des mirages, quand tes soldats refusent d’aller secourir leurs frères civils à 20 km de leur base. La réalité est que des hommes de rang ne respectent plus la hiérarchie pour des soupçons de corruption et de favoritisme.

Si le recrutement se fait sur la base du clientélisme et du népotisme, si des handicapés sont enrôlés, de faux chiffres annoncés pour les déploiements et redéploiements, si nos soldats ne respectent pas les consignes sur le terrain, ceci n’est assurément pas la faute de la France.

Si les ressources matérielles et financières destinées aux hommes sur le terrain font l’objet de malversations, si les avions ne volent pas, si tout le monde veut placer son cousin malade, drogué, repris de justice ou en situation d’échec scolaire ; si de Bamako, on attise le feu entre les communautés, on arme des groupes d’autodéfense et détournent les dons destinés aux populations, la France n’est pas coupable et disons-nous vraiment la vérité en face !

En 2012, on a incriminé ATT, on a dénoncé une complicité entre Koulouba et les rebelles, on a prétexté le refus de l’ordre de tirer, la rareté des munitions et bien d’autres mensonges. Foutons maintenant la paix à la France et commençons par assumer notre part. Et comme le dit un adage bien de chez nous : “Quand tu veux que les gens t’aident à abattre ton lion, rassure-les d’avoir bien attrapé sa tête”. Ainsi le pays serait sauvé.

DAK
Le 21 Juin 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés