Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
FESTIVAL RÉGIONAL NUITS DU WASSOULOU A SIKASSO : Le groupe Sogha du Niger crée la sensation

La première édition du festival régional « Nuits du Wassoulou à Sikasso » a permis à la population de Kénédougou de savourer la riche expérience musicale du groupe Sogha du Niger. La prestation de ce groupe n’a laissé personne indifférent dans la grande salle de spectacle Lamissa Bengaly.

La ville de Sikasso, la troisième région administrative du Mali, a vibré du 20 au 22 septembre au rythme du festival régional « nuits du Wassoulou ». L’édition 2018 a été marquée par des spectacles vivants, des expositions et ventes, des visites touristiques, des conférences et débats autour du potentiel agricole, minier et touristique du cercle de la région de Sikasso.

Le festival a été marqué par la participation du groupe Sogha du Niger. Cette participation a été rendue possible grâce aux partenaires techniques et financiers de l’Association voix et musique pour l’intégration culturelle (AVMIC).

Le Groupe Sogha a été entièrement pris en charge par le programme de Music In Africa Foundation avec le soutien de la Fondation Siemens et le ministère fédéral des Affaires étrangères allemand. Un geste très fort à l’endroit du groupe Sogha du Niger dans le cadre de leur promotion au Mali en général et en particulier dans la ville de Sikasso.

Tous les festivaliers sont rentrés très satisfaits de la prestation du groupe Sogha du Niger. Ce groupe composé de sept (7) personnes, dont trois (3) femmes, a tenu en haleine le public sikassois. Il lui a fallu seulement quelques chansons pour subjuguer les festivaliers qui applaudissaient à tout rompre dans la salle.

Ce festival a permis au groupe Sogha d’échanger avec les artistes maliens, les acteurs et les opérateurs culturels de la ville de Sikasso. Une visite de sites touristiques a été organisée dans la ville de Sikasso et environs avec le groupe Sogha afin qu’il puisse parler de ces monuments historiques au Niger, toujours dans le but de mobiliser les touristes à venir visiter nombreux la ville de Sikasso.

D’après le président du festival, M. Abdou Berthé, avec un peu de soutien, ce festival pourra dans les années à venir mobiliser des artistes du Niger, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Togo. « Compte tenu de sa position géographique, tout cela ne profitera qu’à la population de Sikasso dont les principales ressources de cette ville sont basées sur l’agriculture. Le festival régional Nuits Wassoulou à Sikasso viendra renforcer les autres activités artistiques et culturelles qui sont déjà opérationnelles à Sikasso au grand bonheur de cette population qui ne fera que fructifier leurs richesses par la vente des tubercules, des légumes, des fruits, etc. Les hôteliers seront aussi renforcés ainsi que les artisans de cette ville par la vente de leurs produits artisanaux. Cette première édition a donné une véritable opportunité aux rappeurs locaux de faire valoir leur talent artistique devant les producteurs et opérateurs culturels venus de Bamako et du Niger. Le festival permet à une ville de mieux vendre son image tant sur le plan national et international », a-t-il déclaré.
Selon le président du festival, le chemin entre le Niger et le Mali est ouvert aux artistes sikassois grâce à cette rencontre avec le groupe Sogha du Niger très apprécié par les mélomanes et les administrateurs de Sikasso. Il a également annoncé que, désormais, le festival régional se tiendra dans la deuxième semaine du mois de mars de chaque année : « Le produit culturel n’est pas facile à vendre, mais il faut s’y mettre sans calcul pour relever le défi, la culture c’est la passion ».

Wassolo
Le Débat du 01 Octobre 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés