Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actualité
Forum National sur la démocratie et la citoyenneté active au Mali : « les jeunes et

Forum National sur la démocratie et la citoyenneté active au Mali : « les jeunes et les femmes qui représentent plus de la moitié de la population sont obligés de quémander pour accéder à des instances de prise de décision » dixit Adam Dicko

L’hôtel Radisson Blue de Bamako a servi de cadre le jeudi 5 septembre 2019 à l’ouverture des travaux du forum national sur la démocratie et la citoyenneté active au Mali. Cette rencontre de deux jours vise à donner la parole aux acteurs (politique et société civile) en vue de leur permettre de tirer les leçons de la pratique de la démocratie au Mali.

Après 27 ans, la démocratie malienne présente des insuffisances. C’est dans le but d’apporter leurs contributions à la correction de ces insuffisances que l’Association des Jeunes pour la Citoyenneté Active et la Démocratie AJCAD Mali en partenariat avec le centre d’étude et de réflexion (CERM) a initié ce forum sur la démocratie et la citoyenneté active au Mali. Il s’agit pour les organisateurs de créer un cadre d’échanges, d’analyses, de réflexions, et de rencontres entre les acteurs de la démocratie, les citoyens.

Le thème retenu pour cette 1ère édition est : « tirer les leçons de la pratique démocratique au Mali de 1992 à nos jours en identifiant les défis, les perspectives et les actions à mener ». Le choix de ce thème n’est pas inopiné. Selon la directrice exécutive de l’Association des Jeunes pour la Citoyenneté Active et la Démocratie (AJCAD Mali) Adam Dicko, la démocratie malienne a montré des failles. Elle a affirmé que le coup d’Etat de 2012, la perte de confiance dans les institutions de la république… sont des parfaites illustrations. Elle ajoute que « les jeunes et les femmes qui représentent plus de la moitié de la population sont obligés de quémander pour accéder à des instances de prise de décision » a affirmé Adam Dicko. Pour elle « l’héritage de la révolution » n’a pas été préservé.

Durant 2 jours plus d’une centaine les participants se pencheront sur des thématiques qui sont entre autres : « la démocratie malienne, quels acteur, quels rôles et quels bilans ? », « partis politiques et les élections », « démocratie et valeurs sociales », « participation des femmes et des jeunes », « libertés d’expression et réseaux sociaux », « société civile et contrôle citoyen », « la dynamique sous régionale » « redevabilité des élus, quel bilan ? ». Ces thèmes seront débattus à travers des panels.

Les recommandations issues de ce forum seront mises à la disposition des acteurs (les autorités, les hommes politiques, la société civile…). Elles seront également mises à la disposition du triumvirat afin qu’elles soient prises en compte au cours du dialogue politique inclusif. A cet effet, un comité de veille et de suivi sera mis en place pour l’application.

Bissidi Simpara
Bamako, le 05 Septembre 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés