Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Forum national contre les VBG : Les femmes à pied d’œuvre pour l’élaboration d’une loi contre les VBG.

La Maison des aînés a servi de cadre à l’ouverture du forum national préparatoire de la loi contre les violences basées sur le genre. Le thème retenu pour cette rencontre de 3 jours est « les communautés se mobilisent contre l’impunité des cas de violences basées sur le Genre ». La cérémonie d’ouverture était placée sous la présidence du conseiller technique du ministère de la paix, de la réconciliation et de la cohésion sociale, Commandant Malado Keita. Elle avait à ses côtés le chef de mission du consortium Justice, Prévention , Réconciliation (JUPREC) Dr. Aristide Nononsi, la représentante du ministre de la justice, garde des sceaux, Dr Kontin Marie Thérèse Dansoko. Nous sommes le mercredi 13 mars 2019.

initié par le consortium Justice, Prévention , Réconciliation (JUPREC, le forum national contre les VBG offre l’opportunité aux femmes venues de Mopti, Ségou, et Gao de faire des propositions et recommandations pour une meilleure élaboration de la loi contre les VBG.

Dans son intervention Malado Keita affirme que les violences basées sur le genre constituent une pandémie concernant un nombre de plus en plus important de femmes et d’enfants. Face cette situation, le gouvernement a décidé de réagir, à travers l’amélioration de la législation nationale sur la protection de la femme et de l’enfant.

Selon elle, des avancées de lutte contre les VBG ont été enregistrées. Parmi lesquelles elle a cité l’intensification des campagnes de sensibilisation publique contre les mutilations génitales féminines par la célébration des journées, la mise en place du programme National de Lutte contre l’Excision (PNLE) et le Programme National pour l’Abandon des Violences Basées sur le Genre(PNVBG) ; la création, et l’opérationnalisation en avril 2018 des « One Stop Center » pour une prise en charge médicale, psychologique ou juridique des femmes rescapées de VBG ; la création , et l’opérationnalisation de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation CVJR et l’adoption de la politique nationale de justice transitionnelle.

Elle ajoute que malgré cette avancée notoire, plusieurs défis restent à relever d’où l’implication des communautés dans le processus qui pour elle, est un gage sûr de la reconstruction du tissu social sérieusement altéré. Elle a invité les participantes à mener des débats francs et sincères.

Pour leurs parts, la représentante du ministère de la justice et le chef de mission du JUPREC ont tour à tour réitéré leurs engagements et leurs déterminations dans la lutte contre les violences basées sur le genre.

La cérémonie d’ouverture a pris fin par la visite des photos réalisées par les participantes.

Bissidi Simpara
Bamako, le 13 Mars 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés