Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Front social : le SYNFISE attend observer une série de grèves.

Cette information a été donnée au cours d’une conférence de presse animée par le secrétaire général du Syndicat des finances du secteur de l’éducation Diodio Samba. L’objectif assigné à cette conférence de presse était d’édifier les journalistes sur les points inscrits dans leur cahier de charge. C’était le jeudi 4 juillet 2019 à la bourse du travail.

Le syndicat des finances de l’éducation attend observer une grève de 9 jours. Cette grève sera observée de façon séquentielle notamment du lundi 22 au mardi 23 juillet ; ensuite du 29 au 31 juillet et du 5 au 8 aout 2019.

Le secrétaire général dans son exposé linéaire a affirmé que les financiers de l’éducation ne bénéficie ni des avantages octroyés aux travailleurs du ministère de l’économie et des finances ni ceux du ministère de l’éducation. Selon ses dires, le SYNFISE a entamé plusieurs démarches auprès des deux ministères visant l’amélioration de leur condition de vie et de travail. Il était question d’éclaircir le syndicat des financiers de l’éducation sur le département qui leur régit. Ces démarches sont restées sans suite favorable d’où la déposition de ce préavis de grève sur la table du ministère de l’éducation.

Dix points sont inscrits dans le cahier de charge des syndicalistes. Ces points de revendications sont : étendre aux agents financiers du secteur de l’éducation les avantages du décret N°2018-0541/P-RM du 5 juillet 2018, fixant les taux mensuels de certaines primes allouées au personnel de certaines directions du ministère des finances ; nommer par décision des agents chargés du traitement et du tirage des salaires des enseignants fonctionnaires des collectivités comme chargés de dossiers ; prévoir les intendants dans les budgets de formation et des examens de fin d’année ; octroyer un plan de carrière aux agents financiers du secteur de l’éducation ; réviser le cadre organique des académies d’enseignement pour adaptation au contexte actuel ; élaborer le cadre organique des établissements d’enseignement secondaires général, Technique et professionnel, l’enseignement normal et inspection pédagogique régionale de l’enseignement secondaire pour adaptation au contexte actuel ; élaborer l’organigramme spécifiant les tâches assignées à chaque poste au niveau des établissements d’enseignement secondaire général, technique professionnel, enseignement normal , centre d’animation pédagogique et des académies d’enseignement ; intégrer les aides-comptables dans la fonction publique de l’Etat ; faciliter l’accès des agents financiers aux études professionnelles ; étendre la formation continue aux agents financiers par rapport au chapitre 21-1-1-14 destinée à la formation du personnel administratif.

Le secrétaire général du SYNFISE Diodio Samba a affirmé qu’ils privilégieront le dialogue à la grève. Il a exprimé son engagement à faire cette lutte dans la légalité pour la satisfaction de leurs doléances.

Bissidi Simpara
Bamako, le 04 Juillet 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés