Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
G5 Sahel : Les Chefs d’Etat réclament l’opérationnalisation sous le chapitre 07 de l’ONU

Les rideaux sont tombés, le mardi dernier à Ouagadougou, sur les travaux de la 5ème Conférence des Chefs d’Etat du G5 Sahel, rencontre à laquelle tous les cinq Chefs d’Etat concernés et les représentants des partenaires ont pris part. A la sortie de ce Sommet, en plus du passage de témoin entre le président sortant en exercice du G5 Sahel, Mahamadou Issoufou du Niger et celui rentrant, Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso, des grandes décisions sont sorties des travaux à huis clos.

Il faut d’abord signaler que les grandes décisions prises lors de ce 5ème Sommet des Chefs d’Etat du G5 Sahel étaient relatives principalement aux questions de sécurité et de développement dans la zone sahélienne. A celles-ci s’ajoutent les grandes orientations et options stratégiques assignées au G5 Sahel. Il ressort du communiqué final issu de ce 5ème Sommet que les Chefs d’Etat ont vivement remercié le Président en exercice sortant du G5 Sahel, Isssoufou Mahamadou, pour son engagement constant à la cause du G5 Sahel et les avancées remarquables réalisées au cours de son mandat.

Cette détermination sans faille dont a fait preuve le Président Issoufou Mahamadou à la tête du G5 Sahel et qui a permis d’aboutir à des résultats édifiants, a été également soulignée et saluée, lors de la conférence de presse conjointe par le Président en exercice entrant du G5 Sahel, SEM. Roch Marc Christian Kaboré, Président du Faso. Celui-ci n’a pas manqué d’exprimer sa volonté de s’inspirer de ce bel exemple d’engagement du Président Issoufou, pour conduire le G5 Sahel à bon port. Le Président Kaboré a laissé entendre qu’il y a l’urgence pour la mise en œuvre de leur programme d’investissements prioritaires, feuille de route pour le développement durable des pays du G5 Sahel.

Le président en exercice rentrant de la conférence des Chefs d’Etat du G5 Sahel a indiqué que dans le contexte sécuritaire de plus en plus préoccupant qui est le nôtre, nous devons continuer le plaidoyer en vue de l’attribution à la force conjointe d’un mandat onusien plus robuste sous le chapitre 07 de la Charte de l’Organisation des Nations Unies. Saluant le démarrage des opérations de la force conjointe, il a signalé que les Chefs d’Etat du G5 Sahel se sont engagés donc à la rendre pleinement opérationnelle dans les meilleurs délais et à poursuivre le plaidoyer en vue de l’attribution d’un mandat onusien plus robuste. Maman Sambo Sidikou, Secrétaire permanent du G5 Sahel, a dit que les Chefs d’Etat du G5 Sahel ont réitéré leur appel au Conseil de sécurité des Nations Unies à examiner favorablement leur requête de passer la force conjointe du G5 Sahel sous le chapitre 07 de la charte des Nations Unies.

Ils ont aussi plaidé en faveur d’une coopération plus étroite entre le G5 Sahel et les Etats-Unis. M. Sidikou a indiqué que face à la recrudescence des conflits intercommunautaires dans certains pays du G5 Sahel, les Chefs d’Etat ont appelé les populations à cultiver la tolérance pour une meilleure cohésion sociale ; souligné leurs vives préoccupations par la perturbation des activités socio-éducatives ; et relevé la nécessité de la prise de mesures fortes pour la reprise des activités scolaires. En attendant la mobilisation effective des financements des projets, le Japon vient d’annoncer une aide à hauteur de 23 millions de dollars aux pays du G5 Sahel, a-t-il ajouté.

Salif Diallo

Le Matinal du 08 février 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés