Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actualité
G5 Sahel : Vers un engagement militaire accru ?

La rencontre de Nouakchott intervient dans un contexte international marqué par des développements majeurs, notamment la persistance des attaques terroristes au Sahel et la détérioration de la situation sécuritaire en Libye. Pour les dirigeants du G5, les risques sont réels sur la stabilité au Sahel et dans la sous-région. Selon eux, cette stabilité est aussi mise à rude épreuve par la pandémie de la Covid-19, dont l’impact économique et social se fait déjà cruellement sentir. Après avoir examiné la mise en œuvre de la Feuille de route de Pauen lien avec l’évolution de la situation dans l’espace du G5 Sahel, les Chefs d’Etat ont salué les efforts accomplis par l’ensemble des acteurs aussi bien des États sahéliens que de leurs partenaires internationaux. Les Chefs d’Etat du G5 Sahel ont plaidé pour un engagement militaire accru de la Communauté internationale dans la lutte globale contre le terrorisme au Sahel.

Ils ont exprimé leur reconnaissance à l’égard de l’appui apporté par la France et les Etats-Unis, ainsi que celui de la MINUSMA au bénéfice de la Force conjointe du G5 Sahel. Ils ont salué les perspectives de déploiement des premiers soldats de laForce Takuba à l’été 2020, d’une brigade de laGrande Bretagneen appui à laMINUSMAen 2020, et d’un contingent de3000 hommes de l’Union africaine. Par la même occasion, les Chefs d’Etat ont apprécié la mise à disposition du Mali, duBurkina Faso et du Niger, d’un soutien en vue de participer à la sécurisation des trois frontières de la Zone Liptako. Les Chefs d’Etat ont convenu que le prochain Sommet se tiendra courant 2021 dans un pays duG5 Sahel.

MINUSMA :

Un nouveau mandat d’un an

L’adoption a été faite dans l’après-midi du lundi 29 juin dernier. Les quinze ont décidé à l’unanimité de renouveler d’une année supplémentaire le mandat de la MINUSMA qui court ainsi jusqu’en juin 2021. Pratiquement, la mission conserve également le même effectif soit 13 289 militaires et 1 920 policiers. Le budget de la mission a même été revu légèrement à la hausse passant ainsi à 1,2 milliard de dollars. Devenant la troisième opération de maintien de la paix de l’ONU la plus coûteuse dans le monde après le Soudan du Sud et la RDC. Notons que la MINUSMA reste aussi la mission la plus dangereuse de l’ONU avec la mort d’environ 216 casques bleus depuis le début de son déploiement en territoire malien, en juillet 2013.

Le texte adopté autorise la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) à utiliser tous les moyens nécessaires à l’exécution de son mandat ; Par la résolution, le Conseil décide que la première priorité stratégique de la MINUSMA reste l’appui à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali par les parties maliennes, ainsi que par les autres acteurs maliens concernés. Pour l’ONU, la priorité de l’application de ce texte reste le désarmement de tous les ex-combattants et le rétablissement de l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du territoire national, particulièrement dans le septentrion. Toujours selon le texte, il est décidé que la deuxième priorité stratégique de la MINUSMA est de faciliter la mise en œuvre par les acteurs maliens de la Stratégie de stabilisation du centre du Mali, de manière globale et sous-direction politique, en vue de protéger les civils, de réduire les violences intercommunautaires et de rétablir l’autorité de l’Etat, la présence de l’Etat et les services sociaux de base au centre du Mali, par la mise en œuvre des tâches qui lui sont confiées.

Mopti :

4 militaires tués et d’autres blessés suite à une attaque

Dans la nuit du vendredi 26 juin 2020 aux environs de 23 heures, une attaque meurtrière a visé le poste de Dinangouro, localité située dans le cercle de Koro (région de Mopti). Selon des sources, l’attaque a été commise à travers deux véhicules piégés bourrés d’explosifs.

Le bilan provisoire faisait d’au moins 2 militaires tués et plusieurs autres blessés. Parmi eux deux autres finiront par succomber à leurs blessures. Il convient de préciser que la localité de Dinangourou a par le passé fait plusieurs fois l‘objet d’attaques meurtrière. C’est le lieu de rappeler celle ayant ciblé en avril dernier un convoi du sous-préfet de cette localité qui a même été tué en compagnie de plusieurs militaires après le passage du convoi sur un engin explosif.

Koro :

Le village de Gangaroubouro attaqué

Le village de Gangaroubouro dans la commune de Madougou a été attaqué par des hommes armés non identifiés. Selon des sources locales, l’attaque a été repoussée par le groupe d’auto défense du village, sans faire de victime.

Diré :

Rencontre sur les coupures intempestives d’électricité

Face aux coupures intempestives d’électricité dans la ville de Diré, une rencontre s’est tenue,le lundi dernier, entre la société civile, la jeunesse et les responsables d’EDM S.A de Diré.

Cette rencontre visait à trouver des solutions aux multiples délestages. Les participants à la réunion ont demandé aux responsables d’EDM S.A de trouver rapidement une solution à cette situation afin de soulager la population en cette période de forte chaleur.

Sahel :

L’UE a annoncé l’octroi de 52,5 millions d’euros d’aide supplémentaire…

Cette aide, mobilisée au titre du fonds fiduciaire d’urgence de l’Union Européenne pour l’Afrique, est destinée à appuyer les efforts en la matière des pays de la région, dans le cadre de nouveaux programmes et d’autres en cours, a précisé la Commission européenne dans un communiqué.

« La prospérité et la sécurité de l’Union européenne sont étroitement liées à celles du Sahel », a expliqué la commissaire européenne chargée des partenariats internationaux, JuttaUrpilainen, précisant que les nouveaux programmes approuvés au titre du fonds fiduciaire pour l’Afrique se concentreront sur le renforcement de la résilience, de l’emploi et la stabilité dans la région du Sahel et du lac Tchad, tout en contribuant à la réponse à apporter à la pandémie de coronavirus.Plus précisément, 15 millions d’euros supplémentaires sont destinés au Mali, 15 millions au Niger, 8 millions à la Guinée, 7 millions au Burkina Faso, 4,25 millions au Tchad et plus de 3,26 millions au Sénégal.

Ansongo :
Rencontre sur la situation sécuritaire

Plus d’une cinquantaine de personnes ont pris part à une journée d’échanges sur la situation sécuritaire le lundi dernier à Ansongo. La rencontre avait pour thème : gouvernance locale et gestion des conflits à Ansongo. Objectif : échanger sur les défis majeurs liés à la sécurité.

L’Aube du 02 Juillet 2020

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés