Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Insécurité à Bamako : Tiénan Coulibaly invite la justice à un...

Insécurité à Bamako : Tiénan Coulibaly invite la justice à un traitement rapide des dossiers

Le mardi dernier, le ministre de la Justice Garde des sceaux, Tiénan Coulibaly a rencontré dans son cabinet, les trois procureurs généraux de Bamako, de Mopti et de Kayes, ainsi que, ceux de la République auprès des tribunaux de grande instance de Bamako, de Kati et Koulikoro. Cette réunion a porté sur l’insécurité grandissante que connait Bamako et ses environs.

Les échanges de cette demi-journée ont permis de voir dans quelle mesure la justice peut contribuer à lutter contre la criminalité, qui est devenue aujourd’hui, un fait quotidien auquel certaines personnes s’adonnent. Pour le ministre Coulibaly, cette situation déplorable que traverse notre pays en général et en particulier Bamako, s’explique par une guerre que les terroristes nous ont imposée à des fins personnelles, loin de la philosophie de la religion que nous a enseignée, le prophète Mohamed (PSL). A cette barbarie des terroristes, viennent s’ajouter aujourd’hui, les conflit inter et extra-communautaires.

Et Tiénan Coulibaly d’ajouter qu’au cours des échanges, il a demandé aux procureurs de jouer pleinement leur partition dans cette lutte contre l’insécurité. Pour ce faire, la nation toute entière compte beaucoup sur la justice. Parce que dans les affaires de crimes, le secteur est fortement interpellé. Aussi, le ministre leur a rappelé que leur contribution est importante dans le processus. Pour le Garde des sceaux, ce qu’incombe à la justice, s’est de traiter rapidement les dossiers, une fois saisie.

De même, une fois sollicitée, la justice doit diligenter les enquêtes. Elle doit aussi s’autosaisir pour traiter les dossiers avec la plus grande rapidité et rigueur. « Seule une contribution sans complaisance de la justice dans cette lutte contre l’insécurité, permettra rapidement de faire régner l’ordre » a avancé le ministre Tiénan Coulibaly.
Aux termes des échanges, le Garde des sceaux, a exhorté l’ensemble des procureurs présents, à agir en toute responsabilité au nom de la nation. Car, selon Tiénan Coulibaly, celle lutte implacable engagée par les plus hautes autorités contre la criminalité ne peut se gagner sans la justice.

Abondant dans le même, le procureur de la Cour d’appel de Bamako, Idrissa Arizo Maiga, dira que les échanges ont permis de rappeler les uns et autres à leurs devoirs. Parce que, la justice qu’ils sont censé exercer, constitue un maillon essentiel, voire incontournable dans cette lutte contre l’insécurité. Il a également ajouté, qu’au cours des échanges, le ministre leur a instruit de traiter rapidement les dossiers, une fois qu’ils seront saisis pour une situation.

S’agissant des orientations données par le ministre, le procureur Maiga a avancé qu’il était question de l’application correcte de la loi, c’est-à-dire le Code de procédure pénale. Idrissa Arizo Maiga a aussi ajouté que les échanges avec le Garde des sceaux, ont consisté à inviter les acteurs de la chaine pénale, à plus de vigilance.

Diakalia M Dembélé

Les Papiers du 22 Septembre du 07 Février 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés