Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Insécurité au centre du Mali : les mouvements armés peulhs...

Insécurité au centre du Mali : les mouvements armés peulhs et dogons décident de migrer ensemble

L’insécurité au centre du Mali suscite beaucoup d’inquiétudes. Elle est caractérisée par des carnages contre les civils, des vols de bétail …. C’est dans le but d’informer l’opinion nationale et internationale sur la gravité de la situation que les membres de la coordination des mouvements armés peulhs du centre mali (COMAPEC-Mali) étaient face à la presse le Samedi 13 Juillet 2019 à la Maison de la Presse. Ladite conférence était animée par le porte-parole de COMAPEC Boureima Dicko

Œuvrer pour la paix et la quiétude au centre du Mali, la coordination des mouvements armés peulhs du centre du Mali (COMAPEC-Mali) attend jouer sa partition dans la résolution de cette crise.

Cette coordination compte explorer les voies et moyens afin de mettre fin aux attaques, aux représailles et à la vendetta en cours au centre du Mali.

Dans ses propos linéaires, le porte-parole de la coordination Boureima Dicko a affirmé leur vision dans la résolution de la crise au centre du Mali. Selon ses dires la COMAPEC a pour ambition de répondre aux préoccupations de l’ensemble des protagonistes de la crise au centre y compris l’Etat et ses partenaires.

Le porte-parole de la COMAPEC Boureima Dicko estime que la résolution de cette crise ne peut se faire qu’à travers une synergie d’actions entre les peulhs et les dogons. C’est pourquoi il a salué la collaboration entre la coordination des mouvements armés peulhs du centre du Mali et les mouvements d’autodéfense des Dogon (Dana Ambassagou). Ces deux mouvements entameront dans les jours à venir des patrouilles conjointes afin de traquer les auteurs des carnages contre les civils. Il ajoute que la COMAPEC restera dans la logique de la Démobilisation-Désarmement-Réinsertion engagée par les autorités du Mali dans le cadre de l’application de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger.

L’initiative de la création de cette coordination n’est pas inopinée a affirmé le porte-parole de la COMAPEC Boureima Dicko. Selon ses dires, cette initiative a été prise le 1erJuillet 2019 à la faveur de la rencontre entre les Dogons et les peulhs. Ladite rencontre était placée sous l’égide du ministère de la cohésion sociale, de la paix et de réconciliation Lassine Bouaré et du président de la chambre des mines Abdoulaye Pona a affirmé le conférencier.

Bissidi Simpara
Bamako, le 15 Juillet 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés