Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Coumba Diakité : Chaque jour près de 30 000 m3 de déchets sont jetés à Bamako

Coumba Diakité : “ Chaque jour près de 30 000 m3 de déchets sont jetés dans la seule ville de Bamako. Et près de 80% de ces déchets sont des matières plastiques”

Chez Coumba Diakité, la directrice de l’entreprise “ BY RECYCL”, rien n’est bon à la poubelle. Tout est récupérable et d’une manière très esthétique. Sa jeune entreprise a été créée en fin 2018. Elle confectionne des meubles décoratifs en poufs, fauteuils mais également des objets décoratifs muraux, avec des pneus usés !

Des décorations colorés grâce à des tissus typiquement africains, c’est tout le sens du labeur de cette jeune dame détentrice d’une licence en informatique de gestion, obtenue à l’école supérieure des technologies de Tunis. Elle se dit être “passionnée par les questions de protection de l’environnement depuis que j’ai pris conscience que nos gestes aussi simples qu’ils soient ont un impact sur notre environnement.” Une climato-optimiste s’érige tout doucement en elle. Pour elle “ Nous pouvons changer la donne du réchauffement climatique rien qu’en adoptant certains comportements.” Comme la valorisation des déchets qu’elle manie avec brio.

Interview avec Coumba Diakité.

Qu’est ce que “ By’Recycl” ?

By’Recycl est une entreprise naissante, qui est dans la revalorisation des déchets. Depuis mars 2018, les activités ont commencé ; la formalisation a finalement été faite en novembre de la même année. Aujourd’hui By’Recycl récupère, et transforme essentiellement les pneus usés pour en faire des meubles tels que des poufs, des fauteuils, également des objets décoratifs muraux. By’Recycl est née d’une envie de réduire celle pollution visuelle et environnementale dû aux matières plastiques au Mali, et en Afrique Subsaharienne. Elle a pour objectifs principaux : La réduction de matières plastique au Mali et en Afrique Subsaharienne ; susciter de l’intérêt pour le recyclage ; créer de la valeur à partir des déchets ; sensibilisation sur les questions environnementales.

D’où vient vos matières premières ?

Les matières me sont données soit par des proches ou amis, soit achetées avec les galvaniseurs de la place ; ou récupérés dans la rue. La récupération est faite par moi-même, puis acheminées au niveau de l’atelier par tricycle.

Quelle analyse faites-vous du domaine du recyclage au Mali ? Des propositions de solutions ?

Le domaine du recyclage est quasi inexistant au Mali. Chaque jour près de 30 000 mètres cubes de déchets sont jetés dans la seule ville de Bamako. Et près de 80% de ces déchets sont des matières plastiques. Et même pas 10% ne sont recyclés. Donc il est impératif que nous fassions quelque chose, et quand je parle de faire ce n’est pas uniquement les autorités mais toute la population en adoptant les bons comportements, comme le tri à la base ce qui va faciliter le travail des acteurs du recyclage.

Pourquoi avoir choisi ce domaine ?

Je me suis retrouvée dans ce domaine par pur hasard, je n’avais aucune notion des questions environnementales. Jusqu’en 2016 où j’ai suivi une formation en ligne sur les enjeux du développement durable. Depuis je suis passionnée par tout ce qui touche à l’environnement et à sa protection.

Au Mali, les clients sont-ils réceptifs à votre offre ? Sinon, qui sont vos clients fidèles ?

La plupart de ceux qui achètent nos produits, sont plutôt séduits par son design, peu sont ceux qui sont sensibles à notre objectif premier qui est la protection de l’environnement. Nos clients sont généralement des jeunes dames, nous commençons à avoir des entreprises et des associations comme clients, nous espérions que leur nombre va augmenter dans le temps.

Une femme entrepreneure, vous êtes, quelles ont été les difficultés en ce sens ?

La difficulté première, ce sont les gens qui te répètent au quotidien d’aller chercher du travail au lieu de te soutenir dans l’exécution de ton projet personnel. La deuxième est que je travaille pratiquement qu’avec des hommes, et la gestion des employés de la gent masculine est souvent compliquée. Car ils ont du mal à accepter d’être sous la direction d’une femme.

Pourquoi acheter les produits “ By’recycl” ?

Nos produits sont confortables, durables, avec un design unique et surtout des produits respectueux de notre environnement !

Des choses à ajouter ?

La question environnementale n’est pas que du ressort des riches, ça nous concerne car le seul héritage que nous avons en commun est notre environnement. Donc adoptons les bons comportements afin de contrer certains problèmes.

Aïssata Keïta
Bamako, le 3 Avril 2019

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés