Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Interview avec Nabou Fall : Ce que vous ne savez, peut-être, pas d’elle

Nabou Fall, un nom à multiples résonances ! Ecrivaine, Entrepreneure, Blogueuse, Coach, MC ; la dame d’une prestance étincelante a su faire de sa vie, un rêve accompli. Un sens aigu des affaires, pétillantes, braves ; la CEO de Vizeo est une femme qui inspire plus d’une sur le continent et au-delà. Elle se bat pour faire taire les préjugés à l’encontre de la femme et gare à celui ou celle s’y oppose ! Diplômée en Génie Informatique option systèmes et réseaux de communication de l’Ecole Supérieur de Génie Informatique de Paris, Nabou Fall est aussi titulaire d’un master en finance et organisation des entreprises de l’ISG Paris ainsi qu’un certificat en leadership féminin de Harvard Business School.

Nabou Fall, la femme d’affaire  : Elle est la Directrice Générale de Vizeo depuis 2007. Vizeo est une agence qui accompagne de grandes entreprises dans leur stratégie de communication et de relations publiques en Afrique. Elle compte parmi ses clients : First Bank Nigeria, Western Union, UBA ou encore CANAL +, entre autres. La « dame Fall » a notamment été directrice Marketing et Commercial, Directrice Générale Adjointe et Directrice Générale de plusieurs compagnies de télécommunications pendant une quinzaine d’année. Notamment chez MTN en Côte d’Ivoire et en République du Congo ainsi que 2XTCOM, filiale de Vodacom en RDC. Elle est également affiliée au Club des Investisseurs Sénégalais.

Nabou Fall, la grande oratrice : Nabou Fall est une oratrice hors-norme et a une facilité de narration indéniable par l’auditoire, toujours hypnotisé par son éloquence. Ce qui a fait d’elle une coach de développement personnel certifié, invitée régulièrement à intervenir et former sur des sujets tels que l’entreprenariat des jeunes et des femmes ainsi que le leadership, le marketing et la communication. En 2018, elle a formé près de 500 personnes en Côte-d’Ivoire, au Mali, au Gabon, au Bénin, au Burkina, au Niger..., dans le cadre de l’association Wimnet dont l’objectif est de contribuer au renforcement des capacités en Marketing des jeunes et des femmes entrepreneurs.

Nabou Fall, l’écrivaine à succès : Elle est aussi dotée d’une délicieuse plume. Pour avoir publié « Evasion virtuelle » est, selon elle, « un roman de la femme qui ose prendre son destin en main et se réaliser en assumant ses choix et en osant être elle-même ». Elle a également collaboré avec de nombreux magazine et journaux panafricains du fait de son engagement à l’amélioration de la condition des jeunes et des femmes Africaines.

Nabou fall, une féminité très marquée : On la sait très engagée pour la cause de la femme. D’ailleurs elle est mentor et membre d’honneur de l’association "Actives" en Côte-d’Ivoire. Elle est aussi depuis Septembre 2018 la Présidente du Women Investment Club en Côte-d’Ivoire.

Interview ...

1. Je suis curieuse de connaître la vraie nationalité de Nabou Fall ! Et Qui est Nabou Fall, en dehors de ce qu’on sait d’elle ?

J’ai plusieurs nationalités mais la plus importante pour moi, c’est la Nationalité Africaine. Je suis née à Dakar, j’ai grandi à Abidjan, mes origines sont au Sénégal, mes racines se retrouvent au Mali. J’ai vécu 17 ans entre Brazzaville et Kinshasa. Quand on parle de femme Africaine Entrepreneur, de leadership féminin en Afrique, on m’invite souvent pour défendre ces sujets . Je suis chez moi, aussi bien à Kinshasa, à Libreville ou à Lagos. Je me sens bien à Bamako et à Niamey. D’ailleurs récemment, mes amis au Niger ont déclaré sur Twitter que j’étais Nigérienne. J’ai souri car je suis l’Afrique du Caire à Cape Town et de Praia à Addis Abeba. Ce qui fait ce que je suis c’est le fait d’assumer ma diversité donc j’attends mon passeport panafricain (lol) . Sinon j’ai mon passeport sénégalais et ma carte Nina . (rires)

2. Quelle casquette mettre à Nabou Fall ? Comment souhaitez-vous que les gens vous définissent ?

Je suis d’abord une mère, une fille , une soeur et ensuite Cheffe d’entreprise, écrivaine, conférencière engagée pour les femmes d’Afrique et pour la jeunesse. Mais je ne veux pas être définie car je ne représente pas la même personne pour tout le monde . Selon les affinités, les synergies, les inspirations du moment le contexte et surtout la personne , chacun peut me définir comme il le ressent . Je suis la mère de certains, la tata pour d’autres , la grande soeur , l’amie , le mentor , Etc. chacun a la latitude de me définir en fonction de son rapport à ma personne .

3. Certains de mon entourage aiment vous appeler : "la OPRAH WINFREY africaine". Est-ce un personnage seyant à votre personnalité ?

Je ne sais pas . J’admire, aime et respecte Oprah . Nous avons en commun l’authenticité et l’objectivité mais je suis juste Nabou Fall. Tout ce que chacun de nous a c’est son unicité, sa particularité. Plusieurs personnes m’inspirent par leur engagement, leur personnalité, leur générosité et Oprah est l’une d’elle mais je reste Nabou Fall. (rires).

4. Qui ou Qu’est ce qui vous inspire au quotidien ?

La résilience et le courage de mes soeurs qui portent un lourd fardeau sur la tête et un enfant au dos continuent à avancer car il faut s’en sortir se battre .Ma mère m’a armée de tous les outils pour réaliser mes rêves et être la personne que je suis aujourd’hui . Elle m’a poussée et motivée en faisant de grands sacrifices pour que je puisse être une femme indépendante et battante. La jeunesse Africaine et Malienne créative et combative qui chaque jour démontre qu’elle n’accepte pas la fatalité du quotidien en créant des entreprises prospères. Je vais nommer quelques jeunes Maliens qui m’inspirent : Tidiane Ball, Issam Chleu, Fayelle Ouane, Mohamed Diawara, Bouba Traoré, Baba Maiga , Adama Sidibe , Boubacar Yara, Dr Mohamed Gakou et tant d’autres . Les femmes Maliennes qui défient les challenges et s’imposent professionnellement que ce soit dans leur carrière où dans l’entreprenariat aussi m’inspirent : Coumba Touré DG d’une grande banque, Soraya Sylla , Aminata Touré, Fadima Sangaré, Haoulatou Dem, Kadi Sylla, Kamissa Camara et tant d’autres. Mon inspiration je la puise dans le quotidien de chacun de nous , dans le fait de se relever après chaque défi pour avancer en posant sa pierre à l’édifice qu’est la construction du Mali et de l’Afrique.

5. Si vous devez choisir un seul pays " africain" dans lequel vivre, ce serait lequel et pourquoi ?

Pourquoi devrais-je choisir ? Le découpage de nos pays a été fait par les colons . Moi je transcende les frontières, l’Afrique, le Monde sont ouverts et tant que je pourrai IN SHA ALLAH ( Par la volonté de Dieu ), je me réveillerai à Kinshasa , prendrai mon déjeuner de midi à Cotonou et passerai la nuit à Lagos dans la même journée. Se limiter, c’est se priver d’apprendre, fermer son esprit à l’innovation et ne pas avancer . Je ne suis pas née pour choisir mais pour vivre . Comme je vous l’ai dit, se cloisonner c’est se fermer au monde. Pour moi l’essentiel c’est d’être en communion avec ses racines, savoir d’où l’on vient permet de tracer un chemin clair, une direction. Et puis je suis peulh , ne me sédentarisez pas par force. (rires).

6. Si, un géni vous demandait 3 voeux ? Lesquels seraient-ils ?

1-La santé,

2-la longue vie

3-Un coeur qui pardonne et patiente

Quand on a la santé et la longue vie , il y a le temps et l’énergie pour réaliser tous nos projets de vie . Puisse Allah SWT nous accorder la vie et la santé et purifier nos coeurs.Amin

7. Quel musicien aimez-vous le plus écouter, et pourquoi ?

J’adore la Rumba Congolaise et je pense que mon chanteur préféré c’est Franco . Mais j’adore Sory Kandia Kouyate, Youssou N’dour, Fela et Salif Keita . Chacun de ces artistes me touche par son talent , son professionnalisme et sa profondeur . Ils sont authentiques et véhiculent plus que de la musique, ils partagent une histoire , une culture et des traditions . Sinon j’adore Sidiki Diabate aussi, il a la musique dans la peau, c’est un artiste accompli.

8. Que fait Nabou Fall, pour ne jamais arrêter d’inspirer les africains et au delà ?

Rien à part rester moi même, vivre avec passion et partager ce que j’aime avec le monde . Essayer de contribuer positivement à la transformation de nos sociétés afin qu’elles soient plus égalitaires pour moi, mes soeurs , mes filles . Mettre en lumière des parcours inspirant d’autres personnes qui peuvent servir de modèles positifs pour les générations montantes . J’ai eu une carrière intéressante et je pense que mon rôle aujourd’hui c’est d’accompagner d’autres personnes sur le chemin de l’accomplissement et de l’épanouissement personnel. Cela j’essaie de le faire à travers mes écrits, mes interventions , mes formations , du coaching, du mentoring ,des rencontres avec les autres .Et moi même je n’arrête pas d’apprendre car le monde va très vite.

9. Si vous pouvez revenir à n’importe quel moment de votre vie, non pas pour apaiser les choses, mais pour profiter du moment, ce serait quand ?

Le jour où j’ai accouché de mes jumeaux . Le plus beau jour de ma vie. C’est un moment extraordinaire de plénitude, d’amour. de joie et de satisfaction. Un mot qui résume ce moment magique : Alhamdoulillahi !

10. Votre moment de l’année préférée :

Chaque matin où je me réveille est mon jour préféré car être vivant et en bonne santé est une bénédiction divine . C’est l’essentiel.

11. Votre passe-temps préféré ?

Lire , écrire et parler ( lol ) .

12. Si l’argent n’importait pas , à part être philanthrope, que feriez-vous ?

Je fais déjà ce que j’ai envie de faire : écrire et parler . Partager et inspirer positivement mon expérience de la vie .

13. Les gens se demandent, comment vous faîtes pour gérer votre vie professionnelle et personnelle.

Je vis , une minute à la fois, une action à la fois. je pose, m’inspire et je met un pas devant l’autre . La qualité des moments importe plus que la quantité des moments. Et surtout quand on a des enfants, on doit avoir un bon système de support familial et comme on est en Afrique, nos enfants appartiennent à la famille donc ça se gère bien.

14. Enfin, quel conseil pour celui ou celle qui veut suivre le même parcours que vous ?

e former en permanence, être curieux et à l’écoute des autres et des changements de la société. Apprendre en toutes circonstances et de tous et surtout rester soi-même, vivre sa passion avec foi et générosité et ne pas abandonner quand c’est dur. La persistance et la persévérance paient , il faut se relever quand on tombe et avancer encore d’un pas. Et enfin, ne pas hésiter à partager son savoir, son expérience, son expertise avec les autres car vous ne savez jamais qui vous inspirez avec votre histoire.

web :

http://naboulove.com

http://agencevizeo.com

Aïssata Keïta

Bamako, le 07 Février 2019

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés