Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Jargon du jour : Je le hagar grave !

Sans trop savoir d’où il vient, encore un alibi pour jouer les gros caïds. Je le hagar grave. De l’arabe dialectal algérien, l’expression hagar quelqu’un, c’est le détester, le haïr. Ces nouveaux jargons de la jeunesse deviennent des codes pour les adultes. Micro-trottoir.

Samba Traoré, retraité : ‘‘il est triste de voir que le bon vocabulaire risque d’être délaissé’’ !
« Un jour, ma benjamine et ses amies discutaient près de moi. Lors de leur discussion, j’ai entendu ce mot et tant d’autres sur leurs lèvres. Etonné, je leurs ai demandé le sens et elles me répondent : ça veut dire faire la misère à quelqu’un papa. Je me réjouissais de voir ses futurs cadres employer de nouveaux jargons. Mais il est triste de voir que le bon vocabulaire risque d’être délaissé. »

Oumou Touré, étudiante : ‘‘Il faut qu’on modère l’utilisation de ces mots’’ !
« Nous jeunes avions beaucoup de jargons qu’on garde au chaud dans notre dictionnaire. En utilisant ces mots, on essaie de montrer qu’on connait beaucoup de choses alors que c’est tout le contraire. Il faut qu’on modère l’utilisation de ces mots sinon on risque d’oublier les règles de la langue française. Ce qui n’est pas en notre faveur. »

Doudou Diall, étudiant : ‘‘C’est une bonne chose que la jeunesse parte à la quête de nouveaux mots’’ !
« C’est une bonne chose que la jeunesse parte à la quête de nouveaux mots comme hagar, zerma, osef et autres… le plus drôle est qu’on peut bien engueuler certaines personnes sans qu’ils nous comprennent. J’encourage mes confrères à chercher à s’instruire que de passer toute une journée sur les réseaux. »
Force est de constater que la jeunesse utilise de plus en plus de nouveaux jargons que les aïeuls ne connaissent pas. En outre, il serait nécessaire de se demander si ces mots contribueront à leur édification intellectuelle.
Fanta Mariko, stagiaire
Bamako, le 11 Avril 2019
@Afribone

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés