Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Jargon du jour : ‘‘ Wesh ’’ !

Originaire de l’arabe algérien, wesh est apparu aux alentours de 1983. Il est principalement utilisé par les jeunes pour exprimer la salutation. Plus qu’un mot, il est ce que l’argot a de plus emblématique car cette interjection s’est muée au fil des générations en un code d’usage du langage de la rue.

Qu’en est il de sa signification ?. Depuis toujours, c’est un adverbe interrogatif qui peut être utilisé dans des phrases telles que « wesh Kayn » qui pourrait se traduire en « qu’y a-t-il », ou encore « wesh rak » qui correspond à « comment vas-tu ? ».

Rokia Diarra, une étudiante à la FLSL explique : « c’est une façon de se dire salut ou bonjour entre amis. Par exemple, on peut saluer son pote en disant : "Wesh bien ou bien ?" ce qui veut dire "Salut, comment ça va ?". Pour illustrer son mot, la chanson "Wesh alors" de JUL rappeur Français, dans son clip officiel de 2015 s’y prête bien. » https://clip-mizik.com/jul-wesh-alors-clip-officiel-2015_b841940b0.html

« Un jour, je me suis prise au jeu du "Dico des Ados" en demandant à ma mère et ses amies ce que wesh voulait dire. Ne sachant quoi répondre, une me repliqua innocemment "Je n’ai pas étudié l’anglais hein !’’ » Dixit Kadi Diarra, une lycéenne. De la 11ème LL.

Wesh n’est pas synonyme de ouais.

Selon Amadou Keita, ça n’a rien à voir. « Quand je te dis ‘wesh bien ça joue ?’, on peut traduire ça comme ‘salut comment ça va ?’. Mais wesh tout seul veut dire ‘salut ça va ?’. Et dans le cas où on t’appelle et que tu réponds wesh, ça veut dire ‘quoi ?’. Je dirais que c’est un mot multifonctionnel. »

Quand mes amis et moi bicravions encore, on se saluait wesh wesh et on fut dénommé la génération wesh wesh. Mais today, on se hagar ! Osef ! [En langage de terrien : quand je vendais (dealais) encore avec mes amis , on se disait bonjour et nous avons été surnommés la bande du salut. De nos jours , on se hait mais on s’en fout !]

Fanta Mariko
Bamako, le 19 Avril 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés