Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Journée africaine des télécommunications : Le Big Data égalise les chances des nations

Aujourd’hui, la tendance est aux objets connectés, aux villes intelligentes et à l’intelligence artificielle. Dans ces domaines, les nations partent quasiment avec les mêmes chances.

L’Autorité malienne de régulation des télécommunications et postes (AMRTP) a organisé le vendredi 7 décembre 2018, au Patronat, une conférence-débat sur le thème : "Renforcer les capacités d’innovation en matière de Tic en Afrique en vue de stimuler le développement socio-économique".

Cette conférence-débat s’inscrivait dans le cadre de la célébration de la Journée africaine des télécommunications.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le secrétariat général du ministère de l’Economie numérique et de la Communication, Cheick Oumar Maïga, en présence du président du conseil de l’AMRTP, Cheick Sidi Mohamed Nimaga.

La dématérialisation est sans doute l’événement marquant du 21e siècle, qui a donné naissance à une nouvelle matière première, la Big-data dont l’exploitation pousse à l’innovation, à la création de nouveaux services. Ces services, grâce au niveau de connectivité, à l’accès aux infrastructures et aux outils, nous promettent la réalisation d’activités qui relèvent souvent du rêve.

Aujourd’hui, la tendance est aux objets connectés, aux villes intelligentes et à l’intelligence artificielle. Dans ces domaines, les nations partent quasiment avec les mêmes chances. A cela s’ajoutent l’anticipation, les instruments juridiques, les institutions et l’encadrement.

L’Afrique ambitionne de profiter pleinement de cette nouvelle matière première à travers l’Union africaine des télécommunications (UAT). L’UAT en tant que cadre approprié pour la formulation des politiques et des stratégies efficaces pour un meilleur accès aux infrastructures et aux services de l’information, œuvre pour la promotion d’initiatives, l’intégration des marchés régionaux, l’investissement dans les infrastructures Tic et le développement des capacités institutionnelles et humaines, ce dans le cadre de partenariat public-privés.

Le président du conseil de l’AMRTP, Mohamed Sidi Mohamed Nimaga, a réaffirmé l’engagement de sa structure à apporter sa contribution à la réalisation de la politique prônée par nos plus hautes en matière de développement de l’économie numérique au Mali.

Selon lui, l’engagement de l’AMRTP s’exprime par, entre autres, la mise d’un Point IXP pour optimiser la bande passante au Mali ; le partage des infrastructures et la libéralisation de l’accès au code USSD ; l’octroi de bourses aux étudiants admis au concours d’entrée à l’Ecole supérieure multinationale des télécommunications de Dakar (ESMT).

Aux dires de Cheick Oumar Maïga, secrétaire général du ministère de l’Economie numérique et de la Communication, le thème de cette année, "Renforcer les capacités d’innovation en matière de Tic en Afrique en vue de stimuler le développement socio-économique", est en phase avec les priorités du gouvernement du Mali qui met un accent particulier sur la réalisation des infrastructures.

Il a aussi assuré de la disponibilité du département de l’Economie numérique et de la Communication à soutenir toutes les initiatives visant à développer le numérique afin de stimuler l’environnement socio-économique dans notre pays.

Des attestations ont été remises à des personnes vivant avec un handicap qui avaient suivi une formation organisée du 3 au 6 décembre 2018 par l’AMRTP.

Abdrahamane Diamouténé
L’Indicateur du Renouveau du 10 Decembre 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés