Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Journée internationale de la femme : Les autorités félicitées pour les progrès réalisés en matière d’équité genre

A l’instar du monde entier, notre pays a célébré le vendredi dernier la Journée internationale des droits des femmes avec beaucoup de joie. C’est le palais de culture Amadou Hampaté Ba qui a abrité les activités de la célébration de cette journée, sous la présidence du Président de la République chef de l’Etat SE Ibrahim Boubacar Keita accompagné de son épouse Mme Keita Aminata Maiga.

Cette célébration de la Journée internationale de la femme a été mise à profit pour louer les efforts des autorités maliennes en matière d’équité genre. Elle a été marquée par la présence des membres du Gouvernement et les présidents des Institutions de la République à la célébration de cette fête. Le thème national de cette édition est : “l’automatisation des femmes et des filles envers l’engagement de tous contre les violences basées sur le genre »

Les partenaires du Mali ont été satisfaits des progrès réalisés par nos plus hautes autorités dans ce secteur. Le représentant de l’ambassadeur du Canada, chef de file des PTF, Andriew NG et le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU au Mali, Mahamet Anadif ont réaffirmé le soutien de la Communauté internationale aux côtés du Mali.

Les statistiques, avec leur sexisme et leurs lacunes, montrent que la plupart des obstacles rencontrés par les filles sont déterminés par leur genre. Cette inégalité, présente dans toutes les sociétés, est de loin la plus répandue.

Tout comme les femmes et les filles avec lesquelles nous travaillons, sont déterminées à mettre un terme à cette injustice. Et pas seulement aujourd’hui, à l’occasion de la Journée internationale des femmes, mais chaque jour, selon le ministre en charge de la Promotion de la femme. Mme Diakité Aissata Traoré.

« Au cours de la prochaine décennie, 14,2 millions de filles de moins de 18 ans seront mariées chaque année. Cela équivaut à 39 000 filles par jour.

Le président de la République, visiblement très ému, s’est engagé à accompagner les femmes et a promis d’engager son gouvernement dans une plus large assistance auprès des femmes.

Selon l’Analyse situationnelle sur les droits de l’enfant octobre 2015, 14% des femmes au Mali se marient avant l’âge de 15 ans et 61% avant l’âge de 18 ans. L’étude révèle également que c’est un phénomène plus fréquent en milieu rural qu’en milieu urbain » a indiqué Mme Diakité Aissata Traoré.

Et dans le monde, parmi les 57 millions d’enfants en âge de fréquenter l’école primaire qui ne sont pas scolarisés, 31 millions sont des filles. Pourtant, recevoir une éducation est primordial pour tous les enfants, mais encore plus pour les filles. Malheureusement, cet aspect de leur vie est souvent négligé en raison de l’enracinement de certaines croyances patriarcales existantes, a estimé Mme le ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la Famille.

Au Mali où le mariage des enfants a des causes traditionnelles, les filles sont particulièrement exposées à l’abandon de l’école. C’est pour cela qu’en dépit des efforts déployés par le Gouvernement pour promouvoir l’égalité des genres, l’écart entre les filles et les garçons en matière d’éducation demeure important.

En effet, dans cette communauté rurale à Ségou au centre du Mali, plusieurs changements positifs pour les femmes et les filles ont été observés. Le nombre de mariages d’enfants a considérablement diminué, et aucune des filles ayant participé au programme de bourses n’a été mariée précocement.

Promouvoir l’équité des genres, les droits des femmes et des filles n’est pas seulement une question de justice sociale, mais un principe inhérent à la Déclaration universelle des droits de l’homme et une condition essentielle à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD).

Le thème retenu par l’ONU pour cette Journée internationale des femmes en 2019 est “Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement”. Grâce au travail d’Educo, nous savons que les femmes et les filles peuvent penser équitablement, bâtir intelligemment et innover pour le changement.

C’est pourquoi nous appelons chaque femme et chaque fille à revendiquer le droit et la possibilité réelle de décider et de construire l’avenir qu’elle souhaite pour son corps et pour sa vie. Nous voulons un monde divers et coloré, dans lequel le rose et le bleu n’imposent pas de limites, un monde où personne ne dit à une femme ou à une fille jusqu’où elle peut aller, ni aujourd’hui, ni demain, ni jamais.

La présidente des femmes rurales du Mali Mme Goudo Kamissoko, au nom de ses sœurs du monde rural a remercié les autorités du Mali à leur tête le président IBK pour les progrès réalisés dans l’équité genre.

Seydou Diamoutene
Le 22 Septembre du 11 mars 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés