Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossiers
L’évolution lente mais régulière du Covid-19 en Afrique, l’Ouest du continent en danger

La pandémie poursuit sa progression lente mais régulière sur le continent africain. Les pays sont confinés pour certains, le port des masque se développe et la surveillance est constante. Mais si l’Afrique est encore relativement préservée, le risque d’une catastrophe sanitaire est réel alors que la catastrophe économique est déjà avérée. Le point sur l’épidémie à la date du 21 avril 2020

Les économies occidentales sont en plein chaos et le prix du baril de pétrole brut s’est approché des 0 dollars hier ! Une catastrophe pour plusieurs pays africains producteurs de pétrole et de gaz (lire l’article Covid-19 : une récession mondiale qui pourrait mettre en faillite la plupart des Etats pétroliers) qui pourrait mettre à bas les régimes politiques en place.
Mais après la catastrophe économique, une catastrophe sanitaire est-elle envisageable

Si la chaleur et le temps sec qui règnent dans plusieurs pays peut être un frein à la transmission du virus comme le pense le Professeur Didier Raoult, se basant en cela sur la comparaison avec des maladies approchantes pour annoncer la fin prochaine du virus en Europe (pour les mois d’été, avant son retour en décembre prochain) la situation est peut être inverse en Afrique. L’arrivée prochaine de la saison des pluies, entre juin et septembre pour l’Afrique de l’Ouest, pourrait, en effet, favoriser l’expansion de l’épidémie dans cette partie du continent alors que l’Afrique du Nord, actuellement davantage touchée, verrait pour sa part la pandémie régresser.

Il va donc falloir étudier de près les évolutions des courbes de croissance de la maladie les prochaines semaines pour s’assurer que l’Afrique, et en particulier l’Afrique de l’Ouest, ne devienne pas le prochain foyer de l’épidémie après l’Asie, qui en est en plus ou moins sortie, l’Europe qui atteint enfin un plateau, et les États-Unis, nouvel épicentre de développement galopant du Covid-19.

Le point sur l’épidémie du nouveau coronavirus en Afrique le 21 avril 2020 :

États membres de l’Union africaine (52) déclarant des cas de COVID-19 (23 505) décès (1 158) et récupérations (5 833) par région :

Afrique Centrale : (1912 cas ; 75 décès ; 384 récupérations) : Burundi (6 ; 1 ; 4), Cameroun (1163 ; 42 ; 305), République centrafricaine (14 ; 0 ; 10), Tchad (33 ; 0 ; 8), Congo (143 ; 6 ; 11), RDC (350 ; 25 ; 35), Guinée équatoriale (79 ; 0 ; 4), Gabon (120 ; 1 ; 7), Sao Tomé et Principe (4 ; 0 ; 0).

Afrique de l’Est (2 542 ; 56 ; 590) : Djibouti (846 ; 2 ; 102), Érythrée (39 ; 0 ; 3), Éthiopie (111 ; 3 ; 16), Kenya (281 ; 14 ; 69), Madagascar (121 ; 0) ; 41), Maurice (328 ; 9 ; 224), Rwanda (147 ; 0 ; 80), Seychelles (11 ; 0 ; 5), Somalie (237 ; 8 ; 3), Soudan du Sud (4 ; 0 ; 0), Soudan (107 ; 12 ; 8), Tanzanie (254 ; 8 ; 11), Ouganda (56 ; 0 ; 28).

Afrique du Nord (10052 ; 817 ; 2326) : Algérie (2718 ; 384 ; 1099), Égypte (3333 ; 250 ; 821), Libye (51 ; 1 ; 11), Mauritanie (7 ; 1 ; 2), Maroc (3064 ; 143 ; 350), Tunisie (879 ; 38 ; 43).

Afrique du Sud (3 525 ; 70 ; 969) : Angola (19 ; 2 ; 6), Botswana (20 ; 1 ; 0), Eswatini (24 ; 1 ; 8), Malawi (17 ; 2 ; 3), Mozambique (39 ; 0 ; 8), Namibie (16 ; 0 ; 4), Afrique du Sud (3 300 ; 58 ; 903), Zambie (65 ; 3 ; 35), Zimbabwe (25 ; 3 ; 2).

Afrique de l’Ouest (5474 ; 140 ; 1564) : Bénin (54 ; 1 ; 27), Burkina Faso (581 ; 38 ; 357), Cap-Vert (67 ; 1 ; 1), Côte d’Ivoire (879 ; 10 ; 287), Gambie (10 ; 1 ; 2), Ghana (1042 ; 9 ; 99), Guinée (622 ; 5 ; 122), Guinée-Bissau (50 ; 0 ; 0), Libéria (99 ; 8 ; 7), Mali (246 ; 14 ; 56), Niger (655 ; 20 ; 124), Nigéria (665 ; 22 ; 188), Sénégal (377 ; 5 ; 235), Sierra Leone (43 ; 0 ; 6), Togo (84 ; 6 ; 53 ).

Par Ali Attar -
Afrik .com du 21 avril 2020

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés