Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  A lire !
L’information météorologique au service de la productivité et de...

L’information météorologique au service de la productivité et de la résilience face aux effets des changements climatiques

La prise en compte du facteur temps estplus qu’indispensable dans la gestion des risques climatiques. MALI-METEO, faitœuvre utile dans le domaine et diligente actuellement une série de formations à l’intention des producteursagricoles, pastoraux, exploitants forestiers… pour les aider à prendre des décisions utiles afin d’accroitre leur productivité dans le contexte des changements climatiques.L’hotel DIAM CISS de banankoro abritait jeudi dernier ce premier cadre de renforcement des capacités.
Les sècheresses des années 70 et 80 ont été durement ressenties par nos populations.La rareté des pluies et leur mauvaise répartition sur l’ensemble du territoire, conséquences ; diminution de la production agricole, décimation du cheptel, exodemassif.

La maitrise des informations météo pourrait bien aider les producteurs du secteur primaire à prendre, en amont, des dispositions utiles afin de mieux s’orienter dans toutes leurs activités. Il est d’ailleurs scientifiquement reconnu, que la prise en compte du facteur temps, permet d’améliorer la productivité en favorisant une meilleure gestion des intrantsagricoles,de l’énergie utilisée et du temps de mise en œuvre.

C’est dans ce contexte, que le projet AROMET-2C, sise à MALI-METEO envisage, à travers cette série de formations, d’améliorer les capacités de fournir des prestations météorologiques, climatiques et hydrologiques, à tous les usagers dans leur prise de décision par le renforcement de réseau de collecte des données de base sur l’ensemble duterritoire. Il s’agira également de contribuer à la résilience de notre population, par la fourniture d’informations météorologiques fiables à tous les usagers. Le projet sera un atout pour les usagers de l’eau en l’occurrence, les jeunes et les femmes à mieux améliorer leur connaissance sur les impacts des risques climatiques.

Il est structuré en 3 composantes, et c’est !a deuxième , qui prend en compte le volet formation, se résumant à la formation climatologie, prévision et maintenance, ainsi que la formation continue de l’ensemble des 60 chefs de stations d’observations météorologiques ;à l’organisation des campagnes de sensibilisation sur l’importance et l’utilisation des informations météorologiques pour la résilience ;à initier des sessions d’échange, à l’intention des politiques ,de la société civile, des medias sur l’utilisation des produits et des services météorologiques.

Le Directeur de MALI-METEO,DjbrilaMaiga,qui ouvrait le cérémonie, en présence de la première adjointe au maire de Sanankoroba,s’est félicité de la présence massive des producteurs ruraux ,témoignant tout leur intérêt à l’accès aux informations météo .Selon lui, pour que les informations contribuent à renforcer les mécanismes nationaux et locaux de suivi et d’alerte precoce,afin de prévenir les risques et catastrophes, sauver des vies humaines et préserver les moyens de subsistance ,d’une part et d’autre part,renforcerles capacités de résilience face à la variabilité et aux changements climatiques ,il devient nécessaire que les utilisateurs puissent avoir accès à des informations et à les utiliser correctement.

La journée a été l’occasion pour les participants, une centaine venue de Bamako de Koulikoro et de Kayes, de s’imprégner des généralités de la Météo ; du changement climatique ; du cadre national des services climatiques et le programme de pluies provoquées, comme stratégie et d’atténuation aux effets des changements climatiques. Les travaux en atelier avaient pour thématique : Relevéspluviométriques /calendrier prévisionnel de semis/observation des cultures/la boite à outil Tools box/schéma de la dissémination de l’information métrologique/rôle de chaque groupe d’information dans la remontée des données et la dissémination d’informations.

Cette série de formation, dont la 2eme et la 3eme étape se tiendront respectivement à Ségou et à Mopti, a été rendue possible grâce au financement d’un fonds spécial sur le climat de la BAD, appuyant le gouvernement du Mali pour améliorer son réseau d’observation métrologique.

Baba Diarra Source :
Le Vert Infos du 24 Septembre 2019

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés