Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Le Chef suprême des armées annonce la création d’un conseil de sécurité nationale

Après l’atterrissage raté d’un hélicoptère de l’armée malienne, le Samedi 19 janvier, dont la vidéo a fait le tour des réseaux sociaux. Couplé d’une attaque, le dimanche 20 janvier à Aguelhok, au nord, contre le contingent tchadien de la Minusma dans laquelle au moins 8 casques bleus ont trouvé la mort et 19 blessés, selon la RFI. La fête nationale de l’armée malienne ne semblait pas être de bonne augure pour celle-ci. En revanche, l’annonce de la création de ce conseil de sécurité nationale aide à apaiser les esprits et à espérer la tenue d’une prochaine fête des FAMA dans un climat plus apaisé.

Ce conseil sera en effet opérationnel “très prochainement”, a annoncé le président Ibrahim Boubacar Keïta, lors de son traditionnel discours prononcé à l’occasion de l’anniversaire de l’armée célébré ce dimanche : “ Je peux déjà annoncer la création très prochaine d’un Conseil de Sécurité Nationale auprès de nous-mêmes, ainsi que la relecture de textes fondamentaux, telle la loi n°04-051/ du 23 novembre 2004 relatives à la défense nationale “ annonce t-il.

Ce conseil constitura une organisation administrative dépendant directement du chef suprême de l’armée qui est le président de la république. Cet organe consultatif sera chargé d’aider le président sur les questions de sécurité nationale, des affaires étrangères et de la défense. Il aura pour but de fixer les objectifs et de coordonner la politique de sécurité et de défense.

Plusieurs pays africains en disposent déjà. On peut citer : la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Niger, le Gabon, la Tunisie, le Maroc...etc.

Aïssata Keïta

Bamako, le 21 Janvier 2019

©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés