Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Le Grand grin du Mali : les femmes à l’honneur !

Mohamed Salia Touré : « les femmes d’Afrique ne sont pas des esclaves, ni des laissés pour compte. »

En vue d’honorer la femme africaine, le grand grin du Mali en partenariat avec Phenix Event (spécialisé dans l’audio-visuel, organisation des spectacles), a procédé le samedi dernier, à la projection de ‘‘Farafina Musow’’ un poème de Mohamed Salia Touré président du conseil national de la jeunesse (CNJ). C’était à L’hôtel Azalaï, en présence de l’artiste chanteuse Oumou Sangaré ‘‘la Diva’’ pour les fans et de Madame Sy kadjatou Sow, présidente de l’Adema Association, ancienne ministre et première femme gouverneur au Mali.

Cet événement avait pour but de mettre en valeur la femme africaine en général et la malienne en particulier ; le tout à travers un défilé traditionnel et une projection de " Farafina Musow ’’ un poème de Mohamed Salia Touré dédié à la femme africaine et présenté par Phenix Event.

Plusieurs régions du Mali ont donc été représentées au cours de ce défilé à savoir : Kayes (première région du Mali). Koulikoro, Ségou, Kénédougou Sikasso, Mopti, Tombouctou, Gao, kidal, Ménaka, Taoudéni, le district Bamako etc.

Les femmes vêtues en habits traditionnels ont défilé à tour de rôle, chacune portant un message clair : ‘‘le respect de la femme dans toutes ses potentialités. ’’
S’agissant du poème " Farafina Musow ’’ Mohamed Salia Touré, auteur de cette œuvre, fait l’éloge de la femme africaine et lui redonne sa dignité. Il s’interroge surtout, sur ce que serait le Mali sans les femmes ?

Pour lui, « les femmes d’Afrique ne sont pas des esclaves, ni des laissés pour compte » ; « elles méritent d’être honorées », a-t-il laissé entendre.

Dans son allocution , l’auteur n’a pas manqué de remercier le public présent à cette cérémonie et a observé une minute de silence en faveur des soldats tués durant les attaques qui ont eu lieu la semaine dernière.

Pour sa part, Oumou Sangaré a félicité l’énorme travail accompli par Mohammed Salia Touré, dans son œuvre dédiée à la femme africaine. Elle pense que la femme africaine, en l’occurrence la Femme Malienne, mérite d’être traitée avec respect et reconnaissance quel que soit son statut social.

C’est finalement par une petite prestation musicale qu’Oumou Sangaré a rendu hommage à la femme africaine.

S’appuyant sur les conseils de la mère d’Amadou Hampaté Ba dans son livre : « Amkoullel l’enfant peul » (Pp.434 -435) pendant qu’il partait à Ouagadougou comme fonctionnaire, le professeur Seydou Togola qui s’est donné la tâche de numéroter ces dits conseils, a indiqué ce qui suit ’’ la femme est la raison d’être de l’homme ’’. Une façon pour lui de rappeler le rôle primordial de la femme dans la société et dans la vie l’homme.

La directrice de la Tv Musow ( encours d’élaboration ) quant à elle, a saisi l’occasion pour lancer un appel à l’autonomisation des femmes sur tous les domaines de la vie, elle a précisé que : « la TV musow sera cet espace qui va donner la parole à toutes les femmes ».

Afin, de clore cet événement et lui donner tout son aspect féminin, un jeu des questions réponses concernant les différentes femmes qui ont occupé des postes stratégiques au Mali, a été organisé et sanctionnés par la remise des cadeaux des tee shirts aux trois gagnantes.

Darcia
Bamako, le 08 Octobre 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés