Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Le Groupe Scolaire Mamadou kounta abandonné à son triste sort.

Mamadou Sanogo : « Nous pouvons avoir des ordinateurs, mais sans l’électricité… »

Depuis 2015, le Groupe Scolaire Mamadou Kounta est privé d’électricité et des matériels informatiques. Ce qui empêcherait la direction et les enseignants de cette école d’accomplir aisément leurs tâches. Contacté par nos soins, Monsieur Mamadou Sanogo, Coordinateur du Groupe Scolaire Mamadou kounta et Directeur du 2e Cycle F, nous édifie sur les conditions de travail des enseignants dans cet établissement.

Cela fait déjà, plus de cinq ans que le Groupe Scolaire est abandonné à son triste sort : l’absence d’électricité dans les salles de classe due au non-paiement des factures ; à cela s’ajoute le manque des matériels informatiques dans les différentes directions de cette école ( imprimantes, ordinateurs, photocopieuses etc.)

Malgré, les multiples appels à l’aide lancés par les membres de la direction de cette école, auprès des autorités compétentes en l’occurrence le maire de la commune de Kati, afin de doter chaque direction du Groupe Scolaire Mamadou Kounta d’un compteur prépayé, les doléances sont du moins restées « lettre morte » (sans succès).

Le Comité de Gestion Scolaire (CGS) qui avait été saisi à son tour, avait quand-même procédé au paiement des factures impayées en 2019 (les arriérées). Néanmoins, il avait promis de rétablir de l’électricité dans cet établissement. Malheureusement, aujourd’hui, force est de constater qu’aucun acte n’a été posé dans ce sens.

Une situation que déplore aujourd’hui les membres de la direction de cette école ; ils estiment que pour une école comme : Mamadou Kounta, qui compte actuellement près de huit établissements en son sein, dont quatre premier cycles, trois seconds cycles et un jardin, il est inadmissible de travailler sans électricité.

C’est en tout cas ce que confirme M. Mamadou Sanogo : « Au groupe scolaire Mamadou Kounta tout est encore manuel. Alors que , de nos jours, avec les progrès scientifiques et techniques nous ne pouvons pas faire fi de la technologie tout est axé sur le numérique ; c’est presque impossible de s’en passer. Cependant, nous pouvons avoir des ordinateurs, mais sans l’électricité, ils ne peuvent fonctionner » dit-il

Pour rappel, en 2015 la direction de cette école avait contacté l’EDM, concernant l’électrification de cette école , le devis était estimatif à 600.000 f CFA. Aujourd’hui, avec le manque d’attention des autorités compétentes, le coût pourrait dépasser cette somme.


Tracasseries quotidiennes

Privés d’électricité les enseignants font des navettes le long de la journées ; ils sont obligés de se déplacer pour photocopier leurs documents, idem pour le directeur M. Sanago, qui n’a ni ordinateur ni photocopieuse dans son bureau.

Les enseignants à travers un comité mis en place par l’ensemble des directions de cette école, font des cotisations jusqu’à réunir une somme qui leur permet de photocopier leurs documents ou polycops .

Outre ces problèmes, en période de chaleur, certes les fenêtres sont ouvertes, les enseignants sont contraints de marquer différentes pauses pour permettre aux élèves de prendre de l’air, à cela s’ajoute une forte présence des moustiques, due à la quantité d’herbes dans la cour de cette école.

A en croire M. Sanago, pour mieux suivre leurs cours et ne pas être dérangés par les moustiques, certains élèves viennent avec des moustiquos : « j’en suis moi-même témoin , ce matin en sillonnant les salles de classe j’ai vu des enfants brûler les moustiquos pour chasser les moustiques. » a-t-il lâché

Toujours, selon Mamadou Sanogo, le Groupe Scolaire Mamadou Kounta aurait reçu plusieurs promesses de la part des autorités voire mêmes des ONG, lesquelles sont restées irréalisables. C’est le cas avec l’Association AMBE KUNKO pour la lutte contre la maltraitance des femmes et des enfants, qui avait promis saisir le gouvernement pour voir dans quelle mesure remettre de l’électricité dans cet établissement.

Enfin, Mamadou Sanogo invite les autorités locales à tout mettre en place pour améliorer l’environnement scolaire ainsi que les conditions de travail.

Pour lui, l’électrification de ce centre scolaire pourrait permettre aux enseignants d’initier les élèves à l’informatique : « Nous lançons un appel à la plus haute autorité de ce pays d’exaucer nos doléances et de nous doter d’une salle d’informatique afin d’initier nos enfants à l’informatique ». a-t-il précisé.
Reste à savoir si ces réclamations rejetées par la mairie de Kati seront prises en compte par le chef de l’Etat et le ministère de l’éducation.

Une situation à suivre donc de près !

Darcia
Bamako, le 16 Octobre 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés