Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Le président sud-africain humilié, s’excuse auprès des Zimbabwéens.

Cyril Ramaphosa : « Je me tiens devant vous comme un frère africain, qui exprime ses regrets et présente ses excuses »

La nouvelle vague de violences xénophobes qui a eu lieu à Durban (Est de l’Afrique du sud), la semaine dernière a suscité la colère des autres africains. Le président sud-africain Cyril Ramaphosa, qui a pourtant pris part aux funérailles de Robert Mugabe a été hué par une foule zimbabwéenne très indignée.

Selon les informations recueillies par maroc-diplomatique.net, plus de sept personnes de nationalité zambienne et malawienne auraient trouvé la mort lors des nouvelles attaques xénophobes, la semaine dernière à Durban dans l’Est de l’Afrique du Sud et 350 autres personnes auraient été contraintes de quitter la ville.

Le président sud-africain qui a rendu un dernier hommage au père fondateur du Zimbabwé, a été hué par les Zimbabwéens présents dans le national stadium de Harare, alors qu’il prononçait un discours pour la circonstance.

Après une courte pause occasionnée par des sifflets et hurlements, Cyril Ramaphosa en reprenant son discours, a précisé ce qui suit : « Je me tiens ici devant vous comme un frère africain, qui exprime ses regrets et présente ses excuses pour ce qui s’est passé dans mon pays »

Pour lui, malgré les flambées de violences contre les étrangers, les Sud-Africains « ne sont pas xénophobes ». « Ce qui s’est passé en Afrique du Sud est contraire aux principes de l’unité des peuples africains », a-t-il ajouté.

Cependant, avons-nous appris les paroles sans les actes ne suffisent pas. Malgré des multiples appels à l’unité, les violences contre les étrangers persistent en Afrique du sud ; le président Cyril Ramaphosa devra donc passer à l’action s’il veut convaincre le reste du continent et matérialiser cette unité des peuples africains invoqué dans son discours.

Darcia
Bamako, 17 Septembre 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés