Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Législatives 2020 : Certains partis politiques de l’EPM dénoncent les alliances contre-nature

Pour lancer la campagne de l’EPM et dénoncer les alliances contre-nature de certains partis de l’Ensemble Pour le Mali (EPM) lors de ces élections législative, les partis orthodoxes aux règlements de l’EPM ont tenu une conférence de presse ce dimanche, 08 mars 2020. Il s’agit de : SYNUMA, BARICA, CD, FPM, PEI, PPM, PSO, REDD, UFD, ANCD-Mali, UPPR, PRDT, MPJP et PSD.

La conférence qui avait pour cadre le siège du parti Synergie pour un Nouveau Mali (SYNOUMA) était principalement animée par Safiatou Traoré, présidente du parti SYNOUMA, candidate en commune III district de Bamako, Alassane Dembélé, président du parti ANCD-Mali, également candidat à Diéma et l’ensemble des dits partis.

Dans la déclaration condamnant les alliances contre-nature entre la majorité et l’opposition, Mme Diallo Fatouma Bintou du Parti écologique a fait savoir que dès les premières semaines des préparatifs de la campagne électorale pour porter son Excellence Ibrahim Boubacar Keïta à la magistrature suprême, le Regroupement Ensemble pour le Mali (EPM), sous la conduite du Dr Bocari Tréta, a voulu mettre l’accent sur une synergie d’actions des Partis qui composent ce regroupement, afin de réussir ensemble une large coalition pour assurer au président de la République une majorité plus que confortable à l’Assemblée Nationale, à l’issue des élections législatives qui devaient se tenir juste après son investiture.

‘’Nous avons ensemble réussi le premier challenge, mais malheureusement avant le second challenge les ardeurs se sont émoussées. Je ne dirai pas que ce fut une véritable débandade, mais plutôt un autre visage de la politique sans éthique, car « vouloir laisser une vieille habitude, elle revient vite au galop ». D’un côté nous avons les Partis nantis qui sont ensemble. De l’autre côté il y a ceux que je qualifierai de jeunes et de convaincus, qui ont décidé malgré tout de continuer de se tenir par les coudes et de relever le défi du soutien aux candidats « démunis ». Permettez-moi de rappeler un objectif très important qui devait être le levain pour l’union des forces : « les partis n’ayant pas trouvé leur compte au sein des plateformes EPM se désolidarisent pour nouer des alliances susceptibles de mettre en péril la constitution de cette majorité. Pour y faire face ainsi qu’aux inévitables/innombrables difficultés que les ambitions individuelles ne manqueront pas d’entrainer à la fois au sein des partis membres (à l’interne) d’une part et au sein de la plateforme EPM d’autre part, un appel à la solidarité en faveur des partis dits minoritaires/moins nantis réduirait considérablement les tensions et frustrations ».

Les alliances contre-nature ont fusé de partout et de ceux-ci qui sont les leaders. Aujourd’hui certains partis ont décidé de lancer la campagne électorale au nom de « Ensemble Pour le Mali », a ajouté Mme Diallo.

Avant d’indiquer qu’ils vont positiver ce choc et mouiller le maillot pour Ensemble pour le Mali. ‘’Nous espérons que les Candidates et Candidats ici présents vont gagner honnêtement et en toute transparence. Que les urnes parlent, afin que les hommes changent’’, a-t-elle conclu.

L’occasion était bonne pour la candidate de la commune III, Safiatou Traoré du parti SYNOUMA de présenter son projet de société pour sa commune. ‘’ Moi député à l’Assemblée Nationale, je me battrai pour que ma commune aie des centres de santé, de l’eau potable, des systèmes pour la lutte contre le chômage et surtout des projets pour la promotion de la femme et de l’enfant’’, a-t-elle déclaré.

Bréhima DIALLO
Le 22 Septembre du 12 Mars 2020

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés