Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
« Les brûlures sont de température 35° et 80° » dixit un agent de santé.

Le 24 septembre 2019 a été un mardi noir pour les Bamakois en général et pour les habitants de Badalabougou en particulier. Quand soudain, survint l’explosion d’un camion-citerne transportant le carburant, faisant ainsi 07 morts et 46 blessés de brûlures selon un bilan provisoire communiqué par le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré.

C’est donc dans l’après-midi, aux environs de 16 h que l’accident aurait eu lieu ; non loin de l’hôtel Colibris près de la station-service Shell de Badalabougou, lorsqu’un camion-citerne contenant plus de 14 000 litres de carburant s’est renversé provoquant une terrible explosion.

Malgré, l’intervention des éléments de la protection civile, des lourdes pertes humaines et matérielles ont été signalées.

D’après les témoignages recueillis par l’AFP, « les gens qui tentaient de relever ce camion-citerne coincé ont tous été brulés » , a expliqué Hamadou Bâ, qui a assisté à ce drame.

A noter que, parmi les 46 victimes se trouvent quelques étudiants de l’ex-FLASH. Quant aux 7 cas de décès annoncés par le ministère de la communication, figure le transporteur de ce camion-citerne.

A peine informé le ministre de la Sécurité et de la protection civile accompagné des membres du cabinet du ministre des transports et de la mobilité Urbaine se sont rendus sur les lieux pour constater les dégâts causé par cette explosion.

L’hôpital Gabriel Touré au service des victimes de l’explosion

Depuis hier soir l’hôpital Gabriel Touré a vu le nombre de ses patients augmenté avec les blessés de l’explosion de Badalabougou .
Le directeur de ce centre hospitalier Kassim Sanogo, aurait mobilisé une équipe pluridisciplinaire des agents de santé ( anesthésistes, chirurgiens, dermatologues, neurologues…) pour assurer les services maximums aux victimes de cette explosion.

Les chiffres communiqués par le ministre de la communication font état de 46 blessés de brûlures dont 42 sont admis au Centre Hospitalier Universitaire Gabriel Touré pour des soins et 4 corps calcinés ont été transportés à l’hôpital du Mali.

Pour l’heure, les raisons qui auraient entraîné cette explosion demeurent encore inconnues. D’après, le ministère de la communication, « les investigations sont en cours pour comprendre les circonstances exactes de l’accident et situer les responsabilités ».

Selon un agent de santé contacté par nos soins et sous couvert d’anonymat : « les brûlures sont de température 35° et 80° », a-t-il précisé.
En attendant, d’avoir plus d’informations sur les raisons de cet accident ainsi que le nombre exacte des victimes, ce bilan provisoire pourrait s’alourdir, si l’on se réfère aux dires de cet agent de santé.

A suivre donc de près !

Darcia
Bamako, le 25 Septembre 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés