Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Les constructions anarchiques bloquent l’attribution des logements sociaux

Dans le cadre du processus d’attribution de 5928 logements sociaux de la première tranche des 12 566 unités prévues, plus de 24 000 Maliens ont postulé. Trois mois après la fin des dépôts des dossiers, la liste des bénéficiaires se fait toujours attendre. Pour cause, les constructions anarchiques. Le Premier ministre, en visite hier sur le site de N’Tabacoro, ordonne leurs démolitions.

Un autre bras de fer en vue entre le gouvernement et des habitants de N’Tabacoro concernant la démolition des concessions anarchiques qui bloquent les travaux de voirie des logements sociaux à N’Tabacoro. Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, en visite hier, donne une semaine aux services techniques de faire le point de la situation et de procéder ensuite à la démolition sans exception de toutes les concessions illicites en vue de faciliter la poursuite des travaux de voirie bloqués depuis plusieurs mois. Dépassées par la situation, les entreprises de construction avaient suspendu les travaux. Tous les espaces réservés aux équipements et loisirs sont aujourd’hui occupés par des tierces personnes détenteurs de faux papiers de propriété. Malgré les injonctions des services de l’urbanisme et du contrôle, ils refusent de céder sous prétexte de détenir un titre de propriété valable. Ces constructions anarchiques sont aujourd’hui à la base du blocage même de l’attribution des logements sociaux dont le processus a été lancé au mois de mai dernier par le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme et qui porte sur 5928 logements sociaux de la première tranche des 12566 unités reparties sur toute l’étendue du pays. Une situation qui commence à susciter beaucoup de débats autour du projet. Certains postulants n’hésitent plus à dénoncer cette lenteur de la commission d’attribution qui a notifié avoir terminé son travail depuis un certain moment. Confus, d’autres demandent le remboursement de leur caution.

Ce passage du Premier ministre mettra-t-il fin à cette anarchie ?
Wait and see.

O.D.
L’Indicateur du Renouveau du 29 Novembre 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés