Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Les énergies renouvelables : Une projection-débat organisée par DiaspoHub et Makesense

La thématique des énergies renouvelables fait l’actualité depuis belle lurette dans le Monde. Au Mali, particulièrement cette semaine, le thème défraie la chronique. D’un côté, l’organisation de la semaine malienne des Énergies renouvelables ( du 19 au 23 février ) ; de l’autre côté, l’organisation d’une projection " WATT IF" et d’un débat sur les défis et perspectives sur la question par Diaspohub. Ce dernier est un incubateur de projets qui accompagne les porteurs de projets de la diaspora malienne souhaitant poser l’ancre au bercail. Comme l’a fait sa directrice générale : Nènè S. Keïta.

La projection-débat était faite en présence de références du secteur au Mali comme : Ibrahim Togola, Président de l’ONG Mali FolkeCenter, Grégoire GAILLY, Directeur Afrique de l’Ouest du GERES, Patrice DANGANG, Directeur général de la fondation Solektra Academy, Chérif Mohamed Lamine HAIDARA, Fondateur d’Afrika Solar ; de la presse et de passionnées de la thématique.

Une projection de 45 mn réalisée par Makesense, incubateur international de projet d’entrepreneuriat social, a lancé le débat. Ce documentaire racontait l’histoire de 6 entrepreneurs, des citoyens pionniers du changement grâce à des projets collaboratifs prônant l’adoption des énergies renouvelables et le changement des habitudes de production et de consommation l’énergie ; partout dans le monde. Le but étant d’inspirer l’auditoire à réaliser des projets alternatifs ou résilients au changement climatique. La promotion des énergies renouvelables et du développements durables étaient ainsi au centre des discussions. Celles-ci étaient animées par ces incontournables du domaine des ER au Mali qui ont su proposer des solutions et mis en place des projets pour contribuer, avec ou sans le gouvernement, à engager les maliens sur c boulevard d’efficacité énergétique. Pour eux, la mutualisation des efforts du secteur du privé, des particuliers, constitue un levier majeur de prise de conscience de la société sur cette question.

Grégoire GAILLY, Directeur Afrique de l’Ouest du GERES, est un franco-malien, convaincu de l’opportunité énergétique dont regorge le Mali. L’abondance du soleil en est une. Pour lui, il urge de ne pas compter que sur l’état pour développer des projets éco-responsables. De plus, pour M. GAILLY, la particularité de l’entrepreneuriat responsable est qu’il ne demande pas plus qu’une réelle passion pour se faire et c’est l’un de ses combats.

Au Mali aujourd’hui, il n’existe assez ou presque pas de filières spécialisées dans la promotion des ER. Cette problématique fut posée par les intervenants qui proposent une vraie prise de conscience gouvernementale ou des particuliers en vue de combler ce vide au niveau des études supérieures. Selon eux, la promotion et l’adoption des Énergies Renouvelables ne peuvent être efficientes sans la concrétisation des discours politiques sur la question. Les intervenants s’exprimaient également sur un obstacle majeur dans ce secteur comme dans beaucoup d’autres ; la “lourdeur administrative” qui découragent énormément les investisseurs étrangers.

Beaucoup ont fait le pari, et de retourner au bercail, et de réaliser des projets innovants et responsables comme l’un des intervenants : Chérif Mohamed Lamine HAIDARA, Fondateur d’Afrika Solar. Il propose des lampes électriques durables faites avec des matériaux recyclés avec une efficacité énergétique assurée. Son intervention saura inspirer plus d’un !

Aïssata Keïta
Bamako, le 22 Février 2019
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés